OFC 3 – Chronique d’une belle soirée de fight belge !

Commençons cet article par un aveu… Si pour le public et les combattants l’OFC 3 a démarré hier aux alentours de 18 heure, pour la fine équipe de MMA4Fight c’est à 20 heure qu’ont débuté les choses sérieuses. Un retard pris sur la route nous a privé de l’intégralité des combats amateurs et des trois premiers classe B. Lorsque nous arrivons sur place tous les fighters sont à pieds d’œuvre ou en plein échauffement et (nouveauté) Mister Mourad « Buffer » Speaker et un DJ se charge de chauffer un public au rendez-vous. Et le moins que l’on puisse dire est qu’il y du beau monde du côté de Manage en Belgique. Monsieur Jean-Marie Merchet et Cyrille Diabaté sont sur place pour coacher la relève des deux plus gros teams français, Haute-Tension et Snake. D’autres équipes bien connus sont de la partie belge à l’image du Team Magnum, du Kajyn Club de Loïc Pora (toujours dispo pour nous dire quelques mots !), du Team Duca et bien sûr de l’OF Club qui joue à domicile. Mais le fort de l’Octogon Fighting Championship c’est aussi d’inviter des combattants venus d’équipes que le grand public connait moins. Ainsi hier le réunionnais Mickael Bourdageau du Team Kamikaze 974, faisait le long déplacement de Saint-Denis de la Réunion jusqu’en Belgique afin de pouvoir s’adonner à sa passion face au français de l’AKF 76 Brice Dian. Autres équipes présentent, la Black Out Academy d’Eric Nardone, le Gracie Barra Fox Team, le team Bad Gone ou une équipe habituée des lieux, la GSDI. C’est assurément Olivier Fontaine (2-2-0 désormais) sociétaire du team nordiste qui se voit confier plus gros défi de la soirée en acceptant de prendre Gaëtan Hurtel au pied levé. Grosse pression donc pour le jeune membre de l’équipe de Romy Ruyssen qui relève le défi avec courage. Et le début n’est pas en défaveur d’un Fontaine qui tente crânement sa chance, mais qui s’incline finalement en fin de premier round après que le sociétaire de Haute Tension l’ait mitraillé en ground & pound. On retrouve un Fontaine forcément déçu dans les vestiaires mais qui philosophe assurant que ce combat face à un Hurtel (7-3-0 désormais) bien plus expérimenté que lui, lui permettra de franchir un palier. Quant à son coach Chris « GSDI », il nous relève que Romy Ruyssen (classée au 7ème rang mondial des featherweight) aurait pu être matchée sur la carte de l’Invicta 3. Toutefois la championne a une perte de motivation depuis sa dernière sortie en cage…
Nous espérons la revoir ASAP toutefois, le MMA français au féminin en a besoin ! Et après l’interview des nordistes, votre serviteur s’attaque à son everest de la soirée, un entretien avec la légende française bien vivante qu’est Cyrille Diabaté. Au menu des échanges, la presta de la relève de la Snake Team très présente sur la fightcard : Lou Casenaz qui s’incline face à Fabrice Dato, Zyad Abada à la relance après une série négative ou Karl Wilk lui aussi vainqueur se son combat face à Floris Hoarau. Mais les échanges tournent aussi autours de la récente victoire de son élève Greg Babene dans sa demie au M-1, son combat face à Chad Griggs à l’UFC 154 et… son ANNIVERSAIRE ! Une interview vidéo que vous pourrez retrouver tout bientôt sur votre site préféré ! Mais de retour autours de la cage les gros combats se multiplient ! Mentions spéciales aux luttes dantesques auxquelles se sont livrés Osman Minbatyrov (OFC) et Romain Robert du Kajyn (qui aurait mérité à minima une décision partagée), Moussa Coulibaly (Kajyn encore) et Loïc Pillon (qui nous fait forte impression) et enfin le duel entre le très prometteur Wilfried Edmund du Team Magnum (dont les supporters sont toujours prêt à soutenir l’un de ses soldats) et un Yohan Bournier tout en puissance. Quant au belge Baudin Egoluev il confirme tout le bien qu’on pense de lui en s’imposant sur un rear naked choke face au Snake junior Romain Meriot. Place au main event particulièrement attendu. Censé affronter un Fabrice Aurieng kickeur tout comme lui Nicolas Vermont était préparé à une guerre debout. Mais le remplaçant d’Aurieng Mamad’ Cissé connait la musique et décide intelligemment d’amener le combat au sol. Un terrain sur lequel le havrais est moins à son aise. Vermont cède sur la kimura du membre du Kajyn, ce qui vient marquer le terme d’une soirée très riche en combats… On fait le bilan sur cette soirée avec le duo « Duca » / Thierry Poulain et il est l’heure de plier baggage. Les images de ce gala filmé dans son intégralité par notre poto Gil’s devraient elles arriver sous peu…

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>