UAE Arabia – résultats : retour sur les combats français du week-end

Evidemment l’UFC 257 est l’événement qui a happé l’attention du public MMA ce weekend. Mais 24 heures avant le petit bout d’histoire qui s’est écrit au sein de l’Etihad Arena d’Abu Dhabi, à quelques kilomètres de la Yas Island, six combattants lyonnais, parisiens, montpelliérains et marseillais inauguraient la fight week-end émiratie. Fouad Mesdari (11-11-2 / Marseille Fight Club), Yazid Chouchane (6-2-0 / Marseille Fight Club), Sallah-Eddine Dekhissi (6-3-0 / Atch Academy), Yanis Ghemmouri (9-1-0 / Team Ezbiri & BTT),  Souhil Tahiri  (4-2-1 / Marseille Fight Club) et Laïd Zerhouni (7-7-0 / La bonne école), faisaient de la France le plus représenté de la carte. Une affirmation partiellement exacte, puisque l’organisation avait choisi pour cet event une signature claire « only for arab fighters » (uniquement pour les combattants arabes), autant dire une belle opportunité pour les teams francophones !

Deux défaites, mais au final, belle moisson de victoires

Le bilan aurait pu être meilleur, mais avec quatre victoires, le contingent français n’a pas à rougir de son bilan ! Ce chiffre UAE-Arabia_Dekhissi-victoire_MMA4Fightaurait même pu monter à cinq, au vu la physionomie du combat : Mesdari Vs. Mohamed El Mesbahi. Lors du match qui ouvrait la soirée, le marseillais obtenait par 2 fois la position montée, mais ne parvenait pas à « terminer » son adversaire. El Mesbahi s’imposait finalement par TKO, sur une séquence où Mesdari ne semblait pas être sur le point d’abdiquer… Rageant ! Rageante également, la défaite encaissée par le montpelliérain Laïd Zerhouni face au middleweight syrien, Tarek Suleiman (11-7-0, 1NC / Tiger Muay Thaï) dans le main event. Comme le soulignait son coach Amine Boudegzdame, voir son combattant effectuer « une préparation intense pour 2 minutes de combat, alors que tout se déroulait comme prévu« , cela laisse forcément un goût amer en bouche.

Entre ces deux combats, le bilan est en revanche totalement à l’avantage des représentants du MMA francophone. Cela UAE-Arabia_Chouchane-PUNCH_MMA4Fightcommençait avec la première victoire en MMA de Yazid Chouchane. Habitué aux cartes de pancrace, l’international du XV algérien de rugby faisait sa première sortie « full MMA » contre le jordanien Mostafa Radi (2-4-0 / Monarchy MMA). Après une guerre de trois rounds, c’est à la décision partagée qu’il obtenait la sixième victoire de sa carrière pro. Sixième victoire en carrière également pour Sallah-Eddine Dekhissi (6-3-0 / Atch Academy). L’élève de Stéphane ‘Atch’ Chaufourier affrontait un adversaire à la carrière déjà longue, l’égyptien Abdel Emam (7-6-0 ). Pour son retour aux affaires, après près de trois ans d’absence, Dekhissi avait visiblement la volonté de marquer les esprits. Avec le (T)KO obtenu au premier round, autant dire que le taf a été fait. C’est avec la manière que s’imposait également le marseillais Souhil Tahiri. Opposé à Omar Hussein (7-2-0), un membre du Team Alpha Male (l’équipe de Cody Garbrandt, Uriah Faber, Chad Mendes, Yadong Song…), Tahiri savait que le défi proposé par les matchmakers de l’UAE était du genre relevé. Pas de quoi faire douter l’élève de Jean-Michel Foissard, qui s’imposait finalement sur guillotine dans le deuxième round. Enfin, comment ne pas s’enthousiasmer sur la neuvième victoire professionnelle de Yanis Ghemmouri, sur l’espagnol Rachid Haz (8-2-0 / Syndicate MMA). Plus le temps passe et plus le lyonnais semble marcher sur les traces de son partenaire d’entraînement Fares Ziam. Au vu du palmarès de Ghemmouri, Giom Peltier, son manager, devrait voir les opportunités se multiplier pour son fighter. Le niveau des adversaires devrait, lui aussi, augmenter dans les mois à venir… Mais c’est finalement la rançon du succès. 

#Bilan

Yassin Hammachi de MMA4Fight 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>