Brave CF 35 – Fightcard : enfin le retour des français dans la cage…

Lundi prochain (le 20 juillet), les fans de MMA français ont un rendez-vous à ne pas manquer. Après quatre mois de disette, les supporters des athlètes tricolores auront l’occasion de voir deux de nos représentants fouler le revêtement de la cage. Ce « restart », selon l’expression désormais consacrée dans le football, aura lieu en Roumanie. C’est dans la capitale, Bucarest, que le lyonnais Pape Lamine Sène (3-1-0 / Bulgarian Top Team) et le parisien Aboubakar Tounkara (5-1-0 / Atch Academy & BTT), reprendront du service. 

Deux jolis défis pour Tounkara et Sène

Pour Toukara, ce retour aux affaires aura forcément une saveur particulière. Car si le sociétaire de la Atch Academy a dû Brave-CF-35_Tounkara-Barbarosa_MMA4Fightronger son frein comme tous les français durant le confinement, il avait de surcroît eu le malheur de connaître une grave blessure, quelques mois avant la mise en quarantaine de tous les français. Il s’était en effet blessé au genou lors de son combat contre David Tonatiuh Crol, lors de leur affrontement sur la carte de l’European BeatDown 7 d’octobre dernier. Une blessure au genou, qui le sanctionnait d’autant plus, qu’elle faisait apparaître la première case rouge sur son bilan en carrière. C’est donc un Tounkara affamé et revanchard qui se présentera dans la cage du Brave, lundi prochain. Pour ce comeback, le RXF (organisation co-promotrice de l’événement), lui a choisi un homme habitué de sa cage pour adversaire, le moldave Andrey Barbarosa (6-7-0 / CSA Moldava). Si le palmarès de Barbarosa n’est pas le plus « shinny » de la terre, c’est surtout parce que le moldave n’a jamais hésité à affronter des hommes – Valentin Benishev (17-0-0), Michael Brightmon (16-10-0), Valeriu Mircea (25-6-0), Vyacheslav Ten (14-10-2) – aux palmarès bien plus étoffé que le sien.  Pour Tounkara, ce vétéran du Bellator sera donc un excellent test après neuf mois d’absence. 
Pour Pape Lamine Sène cette soirée aura aussi valeur de test. Tout d’abord, parce que le lyonnais livrera la première Brave-CF-35_Sene-Grigore_MMA4Fightbataille de sa carrière dans une organisation non francophone (il s’est produit jusqu’à lors au 100% Fight, à l’European BeatDown et à la Triumph Ultimate League). Mais aussi parce que le poids lourd lyonnais aura pour adversaire le local Ion Grigore (6-1-0 / Team Agon). Depuis son passage en pro, fin 2017 (avant d’entamer une carrière pro, Grigore avait représenté à deux reprises la Roumanie au Championnat du monde IMMAF), Grigore est en réussite. Car en plus d’avoir remporté six de ses septs combats, le poids lourd roumain se fait un devoir de s’imposer avec la manière (il affiche un ratio de 84% de victoires obtenues avant la limite). Pour préparer ce qui s’apparente au plus gros test de sa jeune carrière, Sène a su s’entourer d’une belle équipe. C’est au côté de quelques-uns de ses camarades poids lourds de la BTT : Quentin Domingos, Malik Merad et Sami Ouardi, que le franco-sénégalais a travaillé ces dernières semaines. Et puisque, comme lui, Ion Grigore a effectué des combats pros de kick boxing, Sène ne pouvait rêver meilleurs sparrings. Pour nos deux représentants, il s’agira, aussi, d’une première dans une organisation désormais majeure dans l’univers du MMA. A 31 ans, les deux hommes peuvent encore nourrir de belles ambitions pour leur carrière et en ce sens, une victoire les y aiderait !
#Restart
Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>