Live Facebook : F. N’Gannou évoque l’UFC 249, le Cameroun, la boxe anglaise, S. Miocic, l’UFC Paris et son après carrière

Ce week-end (dans la nuit du samedi 11 au dimanche 12 avril) Francis N’Gannou pris une heure de son temps, pour un live chat avec ses fans. Si certains sujets (sa relation aux femmes ou son envie de se marier ont, par exemple, été abordé à plusieurs reprises) n’avaient que peu de résonnance pour les observateurs du MMA que nous sommes, d’autres étaient beaucoup plus « intéressants » de notre point de vue. Une des questions régulièrement posées était « à quand ton retour dans la cage », l’audience de Francis n’étant visiblement pas toujours au fait de l’annulation de son combat à l’UFC 249, contre Jairzinho Rozenstruik. Beaucoup d’autres questions posées étaient évidemment liées à l’UFC. Si affronter à nouveau Stipe Miocic ou accueillir Jon Jones chez les poids lourds n’est pas un problème (bien au contraire) pour N’Gannou, il a opposé, en revanche, un refus quand le nom de d’Israel Adesanya est venu sur le tapis. A plusieurs reprises le combattant d’origine nigérienne, champion de la division middleweight) a évoqué la possibilité de faire un voyage deux étages au-dessus, comme il avait pu le faire lors du tournoi King in the Ring en kick boxing, mais ce ne sera pas contre Francis qui le considère un « frère ». Toujours à propos de l’UFC, le franco-camér’ (plus de débats possibles sur le sujet, puisque N’Gannou a clairement exprimé sa fierté de combattre de manière conjuguée pour les deux pays) a expliqué que sa plus belle émotion dans l’octogone est toujours à ce jour sa victoire contre Luis Henrique, pour ses débuts au sein de la Big League. Des émotions comme il aimerait en vivre lors d’un UFC Cameroun, même si cette idée ne semble pas être une priorité pour le staff américain, qui a expliqué au ‘Predator’, que les shows siglés UFC s’organise dans des arènes et pas dans des stades. Quand à l’UFC Paris, Francis N’Gannou voulait le voir se faire d’ici la fin d’année, mais avec la pandémie mondiale, il prévient d’ores et déjà qu’il faudra certainement patienter jusqu’à 2021, sans préciser s’il faisait de sa présence sur cette carte une priorité absolue.

Le noble art également au cœur des échanges

Enfin, comme souvent quand il s’agit de Francis, la discussion a dérivé (à plusieurs reprises) sur la boxe anglaise. Après avoir rappelé que c’est pas le biais de cette discipline qu’il avait son entrée dans les sports de combat (l’anecdote de la vente de sa moto pour s’équiper est assez représentative de l’amour qu’il porte à ce sport), N’Gannou a réaffirmé son envie de faire une incursion dans le monde du noble art. Une incursion qu’il n’imagine pas en forme de « cross over, le temps d’un combat », mais plutôt comme une seconde carrière martiale, avec pour objectif d’affronter un jour les meilleurs, comme Tyson Fury. Cette « reconversion » interviendra peut-être avant qu’il ne prenne sa retraite des rings et des cages. Il sera alors temps pour lui de se réinventer professionnellement. Si entreprendre au Cameroun, reprendre ses études ou devenir agent font parti des pistes que Francis explorera, il doute en revanche de son envie de devenir coach un jour. En attendant, nous allons continuer à profiter du Francis combattant…

#ThePredatorLive

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>