Cage Warriors 112 – Fighcard : Trois français matchés sur la carte de Manchester de ce week-end

Absent depuis le début de l’année 2020, le Cage Warriors fera son retour ce week-end (samedi 7 mars) du côté de Manchester. Cela faisait bientôt quatre mois que les fans de la plus ancienne promotion de MMA britannique étaient en attente, Ian Dean et son équipe se devait donc revenir avec du consistant. En proposant 21 combats (amateurs et pros) au public de la BEC Arena, nous pouvons d’ores et déjà considérer que le brief de départ est respecté. Avec une carte aussi fournie, le staff du CW ne pouvait décemment pas faire mentir sa réputation de « fan » du MMA tricolore. En retenant deux combattants français – Youri Panada (4-1-0 / BTT) et Johan Segas (3-0-0 / MMA Factory) – sur la carte préliminaire et un troisième – Yassine Belhadj (6-1-0 / Obyfight) – sur la main card, le contrat est aussi rempli de ce côté.

Deux prospects pour Segas et Panada

Le premier français à entrer dans la cage samedi sera le factorien Johan Segas. Il s’agira pour lui d’un retour au Cage Warriors. Il avait brillamment négocié sa première en 2019, en s’imposant contre Mack Promanee sur la carte du CW 103. Cage-Warriors-112_Fletcher-Segas_MMA4FightSamedi il fera à nouveau face à un combattant anglais, puisque son adversaire sera Nathan Fletcher (2-0-0 / Next Generation MMA Liverpool). Sur bien des aspects, les parcours de Fletcher et Segas sont similaires. Les deux hommes se sont lancés en compétition en 2016, c’est d’abord chez les amateurs qu’ils ont engrangé de l’expérience et c’est désormais au Cage Warriors qu’ils tentent de se faire un nom. Pour Segas, une victoire contre l’anglais ne serait pas l’assurance de se forger cette réputation à l’international, mais elle aurait pour effet d’installer un peu plus son nom et son visage dans l’esprit des amateurs français de MMA. Dans le combat suivant, l’enjeu sera à peu près le même pour Youri Panada. Malgré des débuts prometteurs, le jeune trentenaire passe pour le moment sous les radars médiatiques. En ce sens, une apparition dans une organisation comme le Cage Warriors pourrait être un formidable booster de notoriété. Mais rien ne sera simple pour lui samedi, car c’est un adversaire costaud qui l’attend. Paul Hughes (4-0-0 / Fight Academy Ireland) fait aujourd’hui figure de grand espoir de la caté’ lightweight outre-Manche. Ses quatre premiers combats pros, il les a tous remporté avant la limite. Le BAMMA et le Cage Warriors ont déjà fait appel à ses services et le bonhomme ne compte pas s’arrêter aux plus grandes organisations de son pays. Panada en a donc conscience, c’est une grosse perf’ qu’il devra sortir pour s’imposer contre Hughes.

Première au CW pour Belhadj

Le sociétaire du team ObyFight sera donc le dernier français de la soirée à fouler la cage. Pour ‘Carzy Legs’ il s’agira donc Cage-Warriors-112_Belhadj-Stapelton_MMA4Fightd’une première apparition dans l’organisation dirigée par Graham Boylan. Belhadj s’apprête par conséquent à faire un saut dans un nouveau monde. Après trois années à bourlinguer (et à briller) dans les organisations francophones (European BeatDown, Lions FC, OFC, SHC), le striker parisien sait que son entrée sur le marché anglais sera forcément scrutée. Et pour ses premiers pas dans la division lightweight du CW, il n’a pas choisi la facilité. Le combat contre Martin Stapleton (19-7-0 / SBG Manchester), est en effet un authentique défi pour le figher franco-algérien. Non content d’être un vétéran du TUF et du Bellator, l’anglais peut se targuer d’être particulièrement en réussite contre les combattants français. Au cours de sa carrière, Stapelton en a affronté quatre (Anthony Dizy, Sebastian Fournier, Damien Lapilus, Arnold Quero) et en a battu trois (seul Dizy était parvenu à s’imposer contre l’anglais). La bonne nouvelle est que Dizy est le dernier à avoir affronté le sociétaire du Team SBG. Le rémois étant souvent de passage chez Obyfight, on imagine qu’il a pu donner des tips précieux à son sparring parisien. Comme souvent au Cage Warriors (et plus généralement à l’étranger), les représentants du MMA tricolore ne seront pas les favoris (du public)… Mais comme le dit l’adage, en MMA les statuts sont fait pour être contestés !

#TroisMousquestaires

Yassin Hammachi de MMA4Fight 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>