KSW 53 – Domingos Vs. Pudzianowski : Première énorme échéance polonaise pour ‘Ruskov’

Contrairement à d’autres (très) grandes organisations européennes, le KSW n’a jamais rempli ses cartes à grand renforts de français désireux de pratiquer un sport alors interdit au sein nos frontières (à date seulement 7 français y ont combattu). En revanche, quand les match makers du Konfrontacja Sztuk Walki ont parié sur un combattant hexagonal, cela s’est quasiment toujours transformé en success story. L’exemple le plus prégnant, mais aussi le plus récent, est celui de Salahdine Parnasse. Arrivé en grand espoir européen de la caté featherweight, Salah est désormais une des stars sur lesquelles s’appuie le KSW pour rendre ses shows bankables. En leur temps, Mansour Barnaoui, Francis Carmont y avaient aussi brillé.

Domingos tout de suite dans le grand bain

Au moment de signer son contrat multi-fights, Quentin Domingos (5-1-0 / Team Talbi & BTT) avait certainement en tête que la réussite de ses compatriotes au sein de la cage Polonaise les avait propulsé à l’échelon supérieur. C’est d’ailleurs peut être en partant de ce constat que ‘Ruskov’ avait fait du KSW un objectif à moyen termes, au moment où il avait remis la gestion de sa carrière sportive entre les mains de Giom Peltier et sa BTT. Huit mois après la conclusion de ce deal, Domingos en signait donc un autre avec la plus grande organisation Polonaise. Pour ses débuts, le KSW a décidé de ne pas faire de cadeau au nordiste, car c’est contre le héros de tout un peuple qu’il livrera sa première bataille dans la cage. Le 21 mars, il affrontera, en effet, l’ex « homme le plus fort du monde », Mariusz Pudzianowski (13-7-0). Si son physique « hors norme » et son passé de tireur de camion ont laissé au départ les fans (non polonais) circonspects, aujourd’hui la carrière du bonhomme invite au respect. En dix années, Pudzianowski a prouvé que son engagement dans le MMA n’était pas qu’un « coup d’un soir ». Mieux, le musculeux polonais a accroché le nom d’adversaires de valeur (Rolles Gracie, Jay Silva, Olie Thompson…) à son tableau de chasse. Pour Quentin Domingos le bénéfice d’une victoire contre ce type d’adversaire serait double. Sportivement, tout d’abord, une entrée victorieuse contre Pudzianowski le ferait directement grimper dans le classement heavyweight du KSW. Symboliquement, ensuite, puisqu’il s’arrogerait dès le départ le respect des fans du KSW. Pour ne pas manquer cette échéance a commencé sa prépa’ dans son nord natal et la terminera en Bulgarie, sur les terres de son manager Giom Peltier.

#EnormeRendezVous

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>