KSW 52 – Parnasse Vs. Buchinger : Salahdine face au plus gros défi de sa carrière le 7 décembre

Avant que 2019 ne referme ses portes, le KSW proposait deux événements à son public. Le KSW 51 qui se tenait le 11 novembre à Zagreb et le KSW 52 qui aura lieu le 7 décembre prochain en Pologne (sur les terres de l’organisation donc). Si le cinquante et unième gala de l’histoire du Konfrontacja Sztuk Walki lui a permis de rafler une jolie mise au vu de la présence de Mariusz Pudzianowski, « l’homme le plus fort du monde » (extrêmement populaire en Pologne), c’est assurément vers l’événement de décembre que se tourneront les « vrais » fans de MMA. Car outre la présence de la légende polonaise Mamed Khalidov (34-6-2), de l’un des meilleurs anglais du circuit Scott Askam (18-4-0) et d’une pléiade de prospects qui devraient faire parler d’eux dans les prochaines années – Szymon Kołecki (7-1-0), Shamil Musaev (13-0-0), Aleksandra Rola (3-0-0)… – , un jeune homme de 21 ans, déjà une star dans l’organisation, remettra sa ceinture de champion intérim featherweight en jeu contre l’un des meilleurs combattants de MMA au monde (de ces catégories) hors UFC, Ivan Buchinger (37-6-0 / MMA Spirit). Et pour les fidèles du KSW ce combat est une authentique affiche.

Parnasse fasse à un énorme défi

Salahdine Parnasse (13-0-1 / Atch Academy), le « jeune homme de 21 ans » que nous évoquions plus haut, s’apprête donc à KSW-48_Salah-champion_Combolivrer ce qui est pourrait être le combat le plus dur de sa carrière. L’élève de Stéphane ‘Atch’ Chaufourier et d’Arnaud Templier, a déjà affronté des hommes bien plus expérimentés que lui (Suleiman Bouhata, Hyram Rodriguez, Artur Sowiński…), mais jamais il n’avait croisé avec le background de Buchinger. Durant sa carrière longue de onze, le tchèque a, en effet, battu quelques-uns des hommes les plus dangereux des catégories dans lesquels il combat (featherweight et lightweight). Les supporters français de MMA se souviennent certainement de sa victoire contre Mansour Barnaoui, mais il a aussi remporté d’autres succès de prestige, comme ceux obtenues contre Magomedrasul Khasbulaev ou Stevie Ray (sans oublier ses défaites contre Connor McGregor ou Akira Corassani). Non content de disposer d’un tel tableau de chasse, Buchinger est classé à la première place des ranking featherweight et lightweight édité par Tapology et a été le détenteur de la ceinture 66 kilos du M-1 Challenge. C’est donc un authentique « blaze » que Salah pourrait mettre à son mur des trophées. S’il y parvient, on voit mal ce qui pourrait faire que l’UFC ne pense pas à lui pour le premier événement de son histoire prévu en octobre 2020.

#ToujoursPlusHaut

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>