UFC Fight Night 165 – Fightcard : C. Gane & V. Oezdemir clôtureront l’année sur la même carte

Pour l’ensemble des fans coréens, l’UFC Fight Night 165 (nommé aussi UFC on ESPN+ 23) sera le deuxième événement de l’histoire de la Big League sur le sol du Pays du matin calme. Ce sera également pour eux l’occasion de voir certains de leurs meilleurs représentants (Doo Ho Choi, Chan Sung Jung,  Da Un Jung) évoluer dans l’octogone. Mais pour les afficionados du MMA francophone, cet UFC Fight Night aura une autre signification ! Car en ce soir du 22 décembre prochain, du côté de Busan, l’un des meilleurs représentants du MMA français, Gyril Gane (5-0-0 / MMA Factory) et le plus médiatique des fighters suisses, Volkan Oezdemir (16-4-0 / Fight Move Academy), tenteront de clôturer leur année 2019 sur une victoire…

Riche année pour le ‘Bon Gamin’

Il faut dire que le représentant de l’équipe parisienne a été particulièrement actif cette année. A son arrivée à l’UFC en mai boser-gane_UFN-165dernier, il venait tout juste de s’imposer au TKO MMA contre le brésilien Roggers Souza. Il avait alors annoncé sa volonté de faire trois combats dans l’octogone, avant que 2019 ne referme ses portes. Après sa récente victoire sur Dontale Mayes (le 26 octobre), on se disait que Gane aurait du mal à atteindre cet objectif. Mais puisque son prospect poids lourd a exprimé son envie de combattre et qu’il est dans son intérêt de le faire progresser, l’UFC a choisi de lui offrir cette troisième échéance. Ce sera donc à deux jours de noël que le parisien livrera son ultime bataille de l’année. On imaginait le factorien affronter son premier top 15, ce ne sera pas le cas. Mick Meynard et Dana White ont tout de même choisi un adversaire qui permettra à Cyril Gane de passer un nouveau cap. Si le canadien Tanner Boser (17-5-1) ne compte qu’une apparition dans l’octogone, il dispose en revanche d’un vrai vécu du MMA professionnel. Ce natif de Bonnyville a en effet démarré sa carrière il y a sept ans sur le circuit régional canadien. C’est ensuite sur le circuit européen que Boser a acquis l’expérience du haut niveau (dans organisations majeures d’Europe de l’est, l’Absolute Championship Berkut et au M-1 Challenge). Mais malgré les sept années de son adversaire chez les pros, Cyril Gane partira en favori dans ce combat. On imagine qu’il s’agira de la dernière marche avant de viser plus haut, avec en ligne de mire l’UFC Paris 2020. Encore faudra-t-il qu’il l’emporte contre Boser…

Oezdemir enchaine à nouveau ?

volkan-oezdemir-rakic
Poster du combat Oezdemir Vs. Rakic

L’emporter, Volkan l’avait à nouveau fait le 10 aout, après trois défaites concédée, cela a fait du bien au moral du suisse. C’était contre Ilir Latifi et c’était déjà sur un show sur lequel il partageait l’affiche, en main card, avec Cyril Gane. Les deux hommes ont d’ailleurs depuis partagé quelques séances d’entrainements, lors du passage récent du Suisse à Paris en octobre. Après Latifi, c’est un autre adversaire européen que le board de l’UFC a choisi pour ‘No Time’. Il croisera en effet la route d’une des prospects les plus en vue de la catégorie light heavyweight, Aleksandar Rakic (12-1-0 / Gym 23). L’autrichien arrivera à Busan avec la jauge de confiance à son max, lui qui n’a été défait qu’une seule fois dans sa carrière (une défaite concédée en octobre 2011, pour sa première chez les pros). Non content d’avoir remporté ses quatre premiers combats à l’UFC, il s’est offert un succès de prestige lors de son dernier combat, en venant à bout de la légende anglaise Jimi Manuwa. Comme Volkan, Rakic a un taux de victoire par (T)KO supérieur à 80%. Le combat du 22 décembre sera donc un duel de cogneurs. Inutile de vous dire de quel côté nous serons ce soir-là… Que ce soit dans ce combat, ou dans celui de Cyril Gane !

#LaFrancophonieAuTop

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>