UFC on ESPN+ 20 – Highlights Gane Vs. Mayes : quelles seront les conséquences de cette deuxième victoire du ‘Bon Gamin’ dans l’octogone ?

Dans un précédent article concernant Cyril Gane (5-0-0 / MMA Factory), nous nous étions engagé à ne pas effectuer de parallèles un peu faciles entre lui et l’autre pépite heavyweight de la Factory, Francis Ngannou. Nous nous efforcerons donc de tenir parole… Mais nous ne pourrons échapper d’effectuer ce rapprochement statistique, en s’imposant contre Dontale Mayes (7-3-0 /Team New), le ‘Bon Gamin’ est devenu l’un des rares représentants du MMA français à remporter ses deux premiers combats à l’UFC. Avant lui Francis, mais aussi Francis Carmont, Cheick Kongo, Jess Liaudin, Taylor Lapilus et Nordine Taleb y étaient parvenus. Les poids lourds français de l’UFC ont donc pris l’habitude de bien démarrer leur histoire avec l’UFC. Et si l’on demandait  à Gane s’il souhaite réaliser une carrière du niveau de celle de Kongo ou de Ngannou, sa réponse serait oui à n’en pas douter.

Démonstration

Pour le moment son début de carrière ne ressemble à aucun parcours français, voire international. L’histoire, vous la connaissez désormais… La découverte du muay thaï sur le tard à 24 ans, un parcours impressionnant dans la discipline, deux ans plus tard les premiers training MMA, trois combats seulement dans cette nouvelle aventure sportive, une ceinture du TKO décrochée et voici l’élève de Fernand Lopez à l’UFC. Samedi soir (le 26 octobre), contre Dontale Mayes, Gane n’a pas seulement remporté son deuxième combat à l’UFC. Il a surtout fait ce qu’il annonçait dans les interviews qu’il avait donné avant ce combat ! Dans celles-ci, le ‘Bon Gamin’ affirmait sa volonté de ne pas être seulement un poids lourd capable de mettre KO ses adversaires. Son objectif est aussi de prouver que dans cette division parfois rustre techniquement, le panache et les beaux enchaînements existent. Mayes fut en ce sens un parfait exutoire pour le français. Face à lui, il sortait toute sa palette technique : low kick, middle, high, combos en anglaise, coudes et même un coup de genoux sauté. Face à une telle diversité d’attaque (pour laquelle le factorien a reçu le bonus de la performance de la soirée), l’américain n’avait que son anglaise et des back fist (parfois téléphonés) à opposer. Difficile de s’imposer face à un technicien du striking du niveau de Cyril quand l’arsenal est si limitatif… Mais malgré cette nouvelle démonstration en pied poing, c’est par soumission que le parisien s’est à nouveau imposé. Après le bras tête infligé au brésilien Raphael Pessoa, c’est sur une superbe clé de talon (demandé par son coin) qu’il a terminé son adversaire américain.

Et maintenant ?

UFC-ESPN-20_Gane-soumission-Mayes_MMA4Fight
combattant au background de striker. La première nous indique que 100% des victoires de Cyril à l’UFC sont le fruit de son travail en JJB. La seconde elle, renforce un peu plus l’idée que la factorien n’a pas choisi de tout baser sur son striking, puisqu’il compte aujourd’hui plus de victoire par soumission (trois) que par (T)KO (deux). Après ces deux victoires initiales dans l’octogone, la question du futur adversaire va être centrale lors des prochaines semaines. Gane le sait, avec deux finalisations et son style spectaculaire, il fait désormais parti des combattants que les observateurs vont attendre du coin de l’œil et dont les adversaires mieux classés (il pointe actuellement à la quarantième place du ranking édité par Tapology) vont se médier. Avant le combat de samedi, il avait ainsi expliqué qu’en cas de victoire, un combat contre un adversaire bien mieux classé que lui serait potentiellement une bonne option. Dans la mesure où le combat un temps voulu par Fernand Lopez contre Greg Hardy (5-1-0-1), l’autre hot prospect en vogue de la caté’ n’est pas envisageable, puisque l’ex footballeur américain s’apprête à affronter Alexander Volkov, les spéculations vont aller bon train. Pour continuer à progresser de manière significative dans le classement, les options Sergey Pavlovich, Augusto Sakai, Sergey « Polar Bear » Spivak, Justin Willis, sont certainement les plus intéressantes. L’avenir proche nous dira si l’UFC sent que le temps était venu pour sa nouvelle pépite de se frotter à un membre du top 15 UFC de sa caté…

Clé de talon…

#Démonstration

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>