Brave CF 27- Abdouraguimov Vs. Al Silawi 2 : première défaite en carrière pour ‘Sinistro’

Que doit faire (de plus, de mieux…) Abdoul Abdouraguimov (10-1-0-1 / Team Ross DeLaRiva & BTT) pour signer à l’UFC ?  Malgré la première défaite de sa carrière concédée samedi dernier (le 5 octobre), la question demeure plus que légitime, tant le jeune combattant (24 ans) welter originaire du Daguestan avait tout bien fait, jusqu’à ce premier revers, pour atteindre cet objectif. Il est vrai qu’Abdouraguimov suit consciencieusement toutes les balises posées sur route de l’octogone… Apres des débuts réussis en pancrace, il transformait l’essai en MMA, s’emparait de titres qui compte à l’échelle continentale (SHC et 100% Fight), avant de signer pour une organisation de stature mondiale (le Brave Combat Federation), organisation dont il devenait finalement le champion, en atteignant la barre symbolique des dix combats livrés sans avoir concédé la moindre défaite.

Première défense manquée de titre pour Abdoul

La réponse à notre question initiale, se trouve peut-être dans ce constat, jamais Abdouraguimov n’avait eu l’occasion de défendre un de ses titres. Avant d’intégrer les rosters bantamweight et heavyweight de l’UFC, Tom Duquesnoy et Cyril Gane, par exemple, s’étaient respectivement emparé de la ceinture du BAMMA et de la ceinture du TKO avant de défendre victorieusement leur titre. Cette première défense de titre de sa carrière, Abdoul Abdouraguimov l’a donc effectuée samedi soir. Il retrouvait pour l’occasion un homme qu’il connaît bien, Jarrah AL Silawi (14-3-0 / The Source MMA), l’homme qu’il avait battu en avril dernier pour devenir champion. Malheureusement pour le nantais, samedi le combat ne s’est pas fini de la même manière. C’est la main de son adversaire libanais qui a été levée par l’arbitre de la rencontre. Pour la première fois de sa carrière Abdouraguimov s’est donc incliné. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, c’est sur TKO qu’Al Silawi s’est imposé. Ne pas considérer cette première défaite comme un coup d’arrêt pour Abdoul ne serait pas honnête. Le welter managé par Giom Peltier était sur une série qui lui autorisait les ambitions les plus folles à très court termes… surtout avec l’arrivée de l’UFC en France en 2020. Mais au vu de la mentale de du bonhomme, difficile d’imaginer un effondrement du bonhomme. On l’imagine remonter en scelle assez rapidement, fin de viser (à plus ou moins long termes) une arrivée dans la plus belle des promotions du monde.

#CoupDarrêt

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>