UFC 242 – deux français sur la carte : retour sur la signature de Fares Ziam à l’UFC

Commençons par cet article par un aveux. Si la signature de Fares Ziam (10-2-0 / Team Ezbiri & BTT) à l’UFC a été très favorablement accueillie par le microcosme du MMA français, elle ne nous est pas tout à fait apparu comme une surprise et ce pour deux raisons. La première paraît évidente, puisqu’il s’agit d’expliquer cette arrivée dans le roster lightweight de la Big League par le niveau pugilistique du jeune lyonnais (22 ans) et par les résultats obtenus depuis les débuts de sa jeune carrière. Il s’agit en effet d’un préalable incontournable. Mais soyons honnête, pendant longtemps les bons résultats n’étaient pas forcément synonyme de signature à l’UFC pour les combattants français. Ziam à aussi bénéficier indirectement de la légalisation à venir et de l’arrivée imminente de l’UFC sur le sol français. Il devrait être le premier d’une petite liste au cours des prochains mois. Car, comme dans toutes les zones où l’UFC pose sa cage, l’organisation numéro un dans le monde va tenter de se trouver des têtes d’affiches. Des hommes dont le nom suffira à faire exploser les ventes de tickets pour un UFC U Arena, Bercy, Halle Tony Garnier de Lyon ou Dôme de Marseille.
Des débuts en « douceur »
Ne voyez pas dans cet intertitre un manque de respect pour le futur adversaire sud-africain de Fares. Si Don Madge (8-3-1 / Fight Fit UFC-242_Taleb-face-off_MMA4FightMilita) est à l’UFC, il ne le doit pas au fruit d’un heureux hasard, mais à son talent de fighter et aux résultats qu’il a obtenu dans la cage. Mais, l’élève de Fouad Ezbiri le dit lui même dans L’interview accordée à nos confrères de Fightness, cet adversaire aux références minimes à l’UFC est le type s’opposition idéale pour des débuts dans l’octogone. Un homme au CV pas suffisamment garni pour faire perdre ses moyens à Fares, mais suffisamment dangereux (comme en atteste sa série de cinq victoires de rang) pour être pris très au sérieux. C’est donc ce soir que Fares fera ses grands débuts et ce ne sera pas sur n’importe quelle show, puisqu’il ouvrira les hostilités sur la carte Nurmagomedov Vs. Poirier. EN plus des stars, il croisera l’autre français du show, Nordine Taleb (15-6-0 / Tiger Muay Thaï & Tristar Gym), qui affrontera Muslim Salikhov (14-2-0) pour sa douzième apparition dans l’octogone. En attendant cette soirée de folie, on vous avec l’interview donné par Fares à Fightness, en compagnie d’un des (autres) grands artisans de signature à l’UFC, son manager Giom Peltier.
#GrandePremière
Yassin Hammachi de MMA4Fight 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>