TKO 48 – Résultats de Gomes, Lapilus & Gane : les factoriens réalisent un doublé inédit !

En six ans d’existence la MMA Factory a connu bon nombre de belles soirées et empilé quantité de ceintures dans son armoire à trophées. Karl Amoussou au Cage Warriors, Konmon Deh au Budo, Damien Lapilus au BAMMA, Taylor Lapilus au GMC, Christian Mpumbu au Bellator, tous ont permis à l’équipe parisienne de gonfler son palmarès. Mais jamais dans son histoire l’équipe de Fernand Lopez n’avait connu une soirée aussi riche (en matière de récolte de trophées) que celle d’hier au TKO 48. Car lors de cet événement, ce n’est pas une ceinture, mais deux que la délégation parisienne a été cherché du côté de Gatineau au Québec !

Un troisième français dans la danse

Le premier français à faire son entrée dans la cage n’était pas un membre de l’équipe du douzième arrondissement de Paris, mais un représentant du Fight Club 86, Alexandre Gomes (2-3-0), une équipe située dans le Poitou. Pour sa première apparition sur un carte de cette envergure, le jeune combattant bantamweight s’inclinait malheureusement par TKO contre le grand espoir local, Serge Dancos (1-0-0 chez les professionnels et 4-0-0 en amateur). Si cette défaite ne lançait pas de la meilleure des manières la soirée des français, elle n’aura pas eu pour incidence de miner le moral des troupes… Loin de là !

Des victoires avec la manière !

Le deuxième français à faire son entrée dans la cage était Taylor Lapilus (15-3-0 / MMA Factory). Contre le champion américain sortant, Nathan Maness (10-1-0 / Salvation MMA), Taylor se savait attendu. Et pour cause, il affrontait son premier top 100 mondial depuis sa sortie de l’UFC en 2016. Mais son passage par la plus grande Ligue de MMA au monde a justement permis au bantamweight français de désacraliser ce genre de rendez-vous. Allégé de toute forme de pression, Lapilus parvenait à s’imposer avec la manière ! Réputé pour son striking, pour son habileté au sol, ‘Double Impact’ l’est moins pour son KO punch. Contre l’invaincu Maness, c’est pourtant par un KO chirurgical (side kick au corps) qu’il mettait un terme à son affrontement avec l’américain. Avec cette victoire Lapilus devient non seulement champion bantam du TKO, mais il rappelle aussi que sa place est définitivement au côté des plus grands combattants de la caté’, à l’UFC.

Pour son coéquipier heavyweight Cyril Gane (3-0-0 / MMA Factory), la Big League semble aussi se rapprocher de manière inéluctable ! gane-tko-48_MMA4FightAlors qu’il ne compte que trois combats en MMA, le ‘Bon Gamin’ semble destiné à bientôt croiser le fer avec les meilleurs. Après la défection du brésilien Raphael ‘Bebezao’ Pessoa, Stéphane Patry avait déniché un de ses compatriotes au français. Mais le dénommé Roggers Souza (8-2-0 / Nova Uniao Patos de Minas) n’aura pas été fidèle à son surnom de ‘Tiger’ face à la puissance du poids lourd de la MMA Factory. Fidèle à sa réput’ de bulldozer, Gane a littéralement roulé sur son adversaire. Il n’aura en effet eu besoin que d’un petit round pour anéantir les velléités de victoire adverse. Le retour de Lapilus et Gane à la salle devait être célébrée fièrement par leurs coéquipiers et c’est finalement assez logique. Une salle de champion qui célébrera ses champions !

#Champions

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>