M-1 Challenge 101 – Fight card : trois français en lice demain au Kazakhstan

Voir des français se produire sur les cartes du M-1 Challenge n’est plus une surprise depuis un moment. L’organisation de Vadim Finkelstein aime les fighters tricolores et David Ducan fait très bien son travail de promotion et de placement des talents venus de l’hexagone. En revanche, voir trois français mobilisés sur la même fight card du M-1 est plus rare. Demain (le 30 mars), Anthony Dizy (11-3-0 / ETT Reims), Mickael Lebout (18-9-3 / ObyFight) et Pierre Ludet (5-0-0 g Diables de Stenay) tenteront de faire le sans faute au Kazakhstan.

Le premier à monter sur le ring octogonal du M-1 sera le plus jeune du trio, Pierre Ludet. Il s’agira de sa apparition au sein M-1-Challenge-101_Ludet-Almabaev_MMA4Fightde la plus grande ligue russe de MMA. En juin dernier, les match-makers russes lui avait offert une première en « pente douce » (si tant est que le concept existe en MMA…) avec un adversaire  peu expérimenté. Samedi ce sera le contraire ! Il sera en effet opposé à un Asu Almabaev (9-2-0 / Alash Pride) qui a déjà dépassé la barre symbolique des dix combats pros. Et le bonhomme est en confiance, puisqu’il reste sur cinq victoire de rang. La confiance, un domaine où Ludet n’est pas en reste puisqu’il affiche un palmarès encore vierge de la moindre de défaite et qu’il a réalisé une année 2018 en tout point parfaite (quatre victoires, les quatre avant la limite). Alors même si Almabaev évolue chez lui, il ferait bien de se méfier de la détermination du jeune français à devenir une des tête d’affiche de sa caté sur le continent européen.

Le statut de tête d’affiche, Anthony Dizy, lui, l’a déjà atteint sur la partie ouest du continent européen. Ses victoires M-1-Challenge-101_Lebout-Mickael_MMA4Fightanglaises, suissesse ou allemandes, lui ont en effet permis de l’acquérir. En revanche ‘La Masse’ ne jamais produit à l’est du vieux continent. C’est donc une nouvelle aventure qui commencera demain pour lui sur ce M-1 Challenge 101. Pour sa première sur les terres de Fedor Emelianenko, le rémois aura fort à faire face à l’invaincu russe Abubakar Mestoev (7-0-0). Pur produit du M-1, Mestoev a l’habitude de croiser le fer avec des grands noms de sa division. Ses deux dernières victoires, c’est en effet contre des adversaires à plus de trente combats en carrière (Junior Maranhao et Alexei Makhno) qu’il les a validé. Dizy devra donc se méfier de ce featherweight plein d’ambition (et de ressources). Alik Albogachiev (5-1-0), le futur adversaire de Mickael Lebout, pourrait, lui-aussi, passer pour un young gun aux dents longues. Mais Albogachiev est un peu plus que ça ! Si on s’en tient à son expérience, le russe est un prospect avec un début de carrière prometteur. Mais quand on ajoute qu’il a aussi à son actif quatre titres de champions de Russie de Sambo, on comprend qu’ Albogachiev est un adversaire à prendre très au sérieux, même pour un vétéran de l’UFC comme Lebout. Les choses ne sont donc pas écrites d’avance pour nos trois français, mais en cas de victoire le prestige n’en sera que plus grand !

#TroisMousquetaires

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>