UFC on ESPN+5 Londres – Highlights Oezdemir Vs. Reyes : retour sur le résultat polémique du combat

Dans le football l’arbitrage vidéo a longtemps été attendu. Il y a encore dix ans, ses partisans et ses opposants s’écharpaient sur les plateaux à son sujet. Ses plus fervents supporters défendaient l’idée que la vidéo réglerait les erreurs d’arbitrage, quand des détracteurs insistaient sur le fait que c’est in fine l’homme qui se trouverait derrière l’écran pour prendre la décision. Dix ans plus tard, le VAR, la goal line technology sont arrivés dans le foot et les problèmes d’arbitrage n’ont pas été résolu… loin de là même (demandez aux supporters parisiens 😉). Dans le MMA, les discussions liés à une décision du corps arbitral sont aussi monnaie courante. Elles sont même très nombreuse, mais quoi de plus logique dans un sport où seul le KO où la soumission viennent entériner le fait que les juges ne seront pas les dépositaires du résultat final ! En ce sens, le MMA peur même s’estimer « bien loti » au vu des irrégularités bien plus fréquentes dans la boxe (olympique), par exemple.

Volkan Oezdemir victime d’une erreur ?

Le week-end dernier, comme souvent, une polémique à émerger sur le bienfondé d’une décision. Monnaie courante, dans une galaxie de l’offre sportive où le MMA a pris de l’ampleur et dans lequel les évènements/ les organisations sont désormais légions. Mais la polémique du week-end dernier a eue plus d’écho dans la francophonie européenne pour deux raisons. La première, c’est que c’est au sujet d’un combat (un co-main event même) de l’UFC que la polémique est née. La seconde, c’est que l’un des combattants concernés est la plus grande star du MMA suisse, Volkan Oezdemir (15-4-0 / Fight Move Academy). Samedi ‘No Time’ affrontait la nouvelle coqueluche de la division light heavyweight, Dominick Reyes (11-0-0 / Elevation Fight Team). Un homme toujours invaincu (en cinq combats) depuis sa première apparition dans l’octogone en juin 2017. Comme souvent depuis son entrée fracassante à l’UFC contre Ovince St Preux, de nombreux observateurs avaient parié sur la défaite du suisse d’origine turque. Mais comme souvent avec Volkan, c’est l’inverse qui s’est produit. L’inverse… pas tout à fait en réalité, puisque si Reyes n’a pas « roulé » sur Oezdemir, il a tout de même réussi à faire pencher la balance de son côté. Une décision sur laquelle Volkan est revenu dans un post Instagram, en deux petits hashtag : #Roberry ? (Pour « vol ») / #HellYeah. Les réactions ont été nombreuses (plus de 1300 !!!). Celle du poids lourd Stefan Struve résume bien l’état d’esprit général : « tu as gagné ce combat, j’en suis à 100% frérot. Ne laisse pas ces juges te retirer ce que tu as fait ce soir dans la cage ! Tu t’es vraiment bien battu ». Une attention qui ira certainement droit au cœur de Volkan Oezdemir, mais qui ne lui fera pas oublier l’amer goût de la défaite. Il sait aussi que le prochain combat sera tendu, puisqu’il reste maintenant sur une série de trois défaites. L’UFC c’est décidément les montagnes russes, et l’arbitrage un jeu de hasard…

#DécisionPartagée

Yassin Hammachi de MMA4Fight 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>