Cage Warriors 103 – Résultats & highlights : quatre français, une seule petite victoire :(

Sur le Cage Warriors 103, qui se tenait à Copenhague, quatre français était en lice : Johan Segas, Thibaud Larchet, Morgan Charrière-Gomis et Alex Lohore. A l’heure du bilan, difficile de dire que la soirée de samedi a été une franche réussite pour la délégation française (a notre grand regret évidemment). Quatre combats, trois défaites, pour une « seule petite » victoire. Et pourtant, tout avait commencé pour le mieux ! Car c’est justement par la victoire de Joan Segas (2-0-0 / MMA Factory) que la soirée démarrait. Après un premier round que l’ adversaire de Segas, le local Jack Promanee (0-1-0 / Arte Suave), dominait, les coaches factoriens (Mehdi Ben Lakhdar et Taylor Lapilus) trouvaient les mots pour rebooster leur partenaire d’entraînement. Segas prenait le meilleur, s’adjugeait le gain des deuxième et troisième rounds et donc celui du match. Après sa première victoire pro à l’AFL (la plus grosses organisation espagnol, ‘Silencer’ obtient pour sa deuxième sortie pro une victoire dans la cage de la plus grosse organisation du Royaume-Uni. Pas mal pour un garçon qui s’astreint chaque semaine des aller-retour entre l’Aquitaine et Paris pour pouvoir sparrer dans l’une des plus grosses équipes française.

La suite moins réjouissante

C’est en effet le constat honnête que nous devons poser. Nous savions que rien ne serait facile pour les trois athlètes Cage-Warriors-103_Décision-Gouti-Madsen_Dolly-Clewfrançais de la soirée de la main card. La suite des événements a malheureusement confirmé ce pressentiment. Le deuxième français à entrer dans la cage était l’autre sociétaire de la MMA Factory de la soirée, Thibaud Larchet (12-5-1). Nous savions que le combat de Larchet ressemblerait à tout, sauf à une balade de santé. Il faut dire que Graham Boylan et son équipe avait réservé un sacré client nommé Mark O. Madsen (7-0-0) au français. Outre son record immaculé de six victoires pour zéro défaite (avant le combat), LA particularité de Madsen est d’avoir été, il y a maintenant trois ans, médaillé d’argent dans le tournoi olympique de lutte. Évidemment c’est sur sa lutte que Madsen a construit sa (ses) victoire(s). Au vu de ce qu’il réalise dans la cage et de son record toujours vierge de défaite, le danois semble promis à un avenir doré en MMA. On doute que ce constat atténue l’amertume du goût de la défaite pour Larchet, mais il nous paraissait important de préciser que c’est contre une future tête d’affiche européenne que l’homme de la Factory s’est incliné.

Morgan Charrière-Gomis (13-6-1 / Team Chapa Quente & BTT), lui, n’affrontait pas un « futur grand du continent », mais un Cage-Warriors-103_Charrière-Bak_Dolly-Clewathlète qui fait déjà parti de ce gotha. Accepter de prendre Soren Bak (13-1-0 / CSA) en short notice (à deux semaines de l’événement), dans le cadre d’un titleshot, alors que la balance indique 78 kilos (quand vous devrez vous pointer à 66 le jour de la pesée), il fallait le faire ! Le manque de temps pour se préparer spécifiquement, c’est aujourd’hui c’est ce que regrette Charrière. Il peut légitimement s’octroyer cette déception. Car malgré tous ces handicaps de départ, le français aura posé de vrais problèmes à son adversaire. Le résultat le prouve d’ailleurs, puisque c’est à la décision partagée que s’imposait finalement le héros local. Morgan n’aura normalement pas tout perdu, puisque à en croire son manager Giom Peltier, sa performance a marqué les esprits et il est donc fort possible de le revoir très bientôt au Cage Warriors. C’est finalement pour Alex Lohore (17-4-0) que la pilule est donc la plus difficile à avaler. Car le welter français n’aura même pas eu l’occasion de s’en remettra à la décision des juges. C’est par KO, au quatrième round, que Lohore s’est incliné, dans un match qui avant ce gros punch asséné par Nicolas Dalby (17-3-1 / Rumble Sports) était plus qu’équilibré. La défaite, aussi difficile à digérer soit elle, Lohore est déjà tourné vers le (son) futur. Il a rappelé dans deux posts Facebook que son « contrat prévoyait encore deux combats » et qu’il « gardait les mains hautes, avec pour seule limite le ciel« . La bonne réaction à avoir après un week-end « noir ».

#BilanNoir

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Crédit photos : Dolly Clew x Cage Warriors

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>