Cage Warriors 103 – Fight card & trailer : quatre combattants français, deux chances de ceinture

Demain c’est évidemment sur la carte du 100% Fight 38 qu’on retrouvera la plus grande concentration de combattants français. Mais à plus 1200 kilomètres de Paris, à Copenhague plus précisément, quatre de nos représentants seront réunis sur la même fight card, celle du Cage Warriors 103. Comme souvent le staff dirigé par Graham Boylan est venu piocher dans le vivier francophone pour construire le programme d’un de ses shows. Mais cette édition danoise sera quelque part unique pour le MMA bleu, blanc, rouge. Car deux de nos combattants entreront dans la cage avec pour objectif de repartir avec un excédant bagage nommé ceinture.

Lohore et Charrière-Gomis en vedettes de la soirée

Les deux français auront, en effet, l’honneur de clôturer la soirée. Alex Lohore (17-3-0) sera le dernier français à entrer dans la cage et il Cage-Warriors-103_Ceinture-Dalby-Lohore_MMA4Fightpourrait être le premier tricolore à réaliser l’exploit d’avoir été, au cours de sa carrière, champion du BAMMA et du Cage Warriors. Champion intérimaire, du moins. Car demain c’est pour le titre de champion par intérim que le plus british des fighters français et son adversaire, Nicolas Dalby (16-3-1 / Rumble Sport), s’affronteront. Deux hommes au palmarès sensiblement identique, mais que deux choses séparent. Dalby a déjà été champion de la division welterweight du CWFC et il est déjà passé par la case UFC, un objectif assumé pour Lohore. Un statut de champion de la vétérane des organisations anglaises serait l’un des meilleurs moyens de l’atteindre ! Après tout, c’est – notamment – grâce à ce titre que Nicolas Dalby (mais aussi Conor McGregor, Jack Hermansson ou Cathal Pendred) avaient fait leur entrée au sein de la Big League. Pour Morgan Charrière-Gomis (13-6-1 / Team Chapa Quente) le titre en jeu sera aussi une ceinture par intérim. L’actuel champion featherweight, Logiquement pour cet événement danois, elle avait choisi Soren Bak (12-1-0 / CSA DK) pour donner la réplique à l’actuel champion featherweight Dean Truman. La nouvelle pépite de l’écurie SBG Ireland , étant indisponible, le Cage Warriors n’a pas hésité et a monté un combat de championnat par intérim et c’est Charrière Gomis, devenu une référence européenne de sa catégorie sur qui elle a misé. Contre Bak, il aura néanmoins fort à faire, car le danois est pour le moment invaincu en quatre combats au Cage Warriors. Sa dernière victoire en date contre le « prodige » anglais Paddy Pimblett a marqué les esprits des fans de l’organisation anglaise. C’est donc un défi du genre costaud qui attend le parisien. Il devra s’appuyer sur la confiance acquise lors de ses deux dernières sorties à l’European BeatDown et au WWFC, lors desquelles il s’étaient imposé contre Julien Gracco avant de faire un match nul contre Marko Kovacevic.

Deux factoriens pour ouvrir la soirée française

Pour le plus expérimenté des élèves de Fernand Lopez, Thibaut Larchet (12-4-1 / MMA Factory) la tâche ne sera pas non plus aisée. Car en Cage-Warriors-103_Larchet-Pesée_MMA4Fightplus d’affronter un homme qui combattra sur ses terres à Copenhague, c’est un véritable héros national qui lui fera face. Mark Ô. Madsen (6-0-0 / Nykobing Falster) a acquis ce statut en 2016, après avoir été chercher la médaille d’argent au Jeux Olympiques, en lutte. Depuis Madsen est devenu un combattant de MMA et pour le moment l’expérience est plutôt très convaincante. Six combats, six victoires… Mais jamais il n’avait rencontré un homme aussi expérimenté que Larchet. On espère que ce surplus d’expérience permettra au welterweight français, aussi talentueux que discret, de s’imposer. Contrairement à Larchet, son partenaire d’entraînement, Johan Segas Silencer (1-0-0) fera ses débuts au Cage Warriors. Si son nom ne vous dit rien, nous pouvons affirmer, sans trop se mouiller, que vous avez déjà vu passer les images d’un combat de Segas Silencer. Son high kick et le KO qu’il avait infligé à un Joe Harding « taquin » et provocateur avait fait le tour de la planète. Ce KO il l’avait infligé en 2017, alors qu’il évoluait encore chez les amateurs. Depuis il est passé chez les pros et pour sa première sortie, il s’etait imposé en Espagne, contre un régional de l’étape (Juan Carlos Berlanga, lors de l’AFL 15). Demain il devra réitérer l’exploit, contre le bantamweight Jack Promanee (6-1-0 en amateur / Arte Suave). Quatre français, pour quatre victoires ? Pourquoi ne pas rêver grand :) !

#DélégationFrançaise

Yassin Hammachi de MMA4Fight 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>