Road 052 : Vidéo Barnaoui Vs. Zavurov : victoire par KO, Al-So Kwon est prévenu !

22 janvier 2000, alors que le monde entier entre tout juste dans le troisième millénaire et que les pionniers français font leurs premiers pas en MMA, Mathieu Nicourt réalise un exploit sans précédent dans l’histoire balbutiante du MMA français, il remporte le tournoi de l’IFC USA, alors une de plus grosses organisations régionales du pays. Depuis, deux autres français avaient gagné un tournoi organisé par une grande organisation internationale. En 2011 Christian M’Pumbu s’adjuge la victoire dans le tournoi light heavyweight du Bellator et ouvre la voie pour Karl Amoussou qui l’imite un an plus tard dans le tournoi welter organisé par la promotion américaine. Des exploits qui avaient tous fait date dans l’histoire du MMA bleu-blanc-rouge ! Mais sans manquer de respect à ces athlètes, il y aura désormais un avant et un après 23 février 2019…

Pour la postérité !

Beaucoup vont se concentrer sur le million de dollar que Mansour Barnaoui (18-4-0 / Team Magnum) n’est plus qu’à un combat de remporter. Road-FC-062_Barnaoui-KO-Zavurov_MMA4FightComme leur jeter la pierre ? Pareil « prizepool » n’avait jamais été dans la mire d’un combattant français (la bourse de Francis Ngannou lors de son tileshot contre Stipe Miocic était, par exemple, de 500 000 dollars US). Mais c’est aussi la performance sportive qu’il est nécessaire de souligner ! Ils étaient trente-deux au départ de ce tournoi, dont des gros CV : Leo Kuntz (vétéran de l’UFC), Kota Shimoishi (Lightweight numéro en Asie, selon le classement Tapology), Ronys Torres (vétéran de l’UFC) ou Shamil Zavurov  (34-6-1 / Akhmat Fight Club). C’est contre ce dernier que Mansour a clôturé avec brio son tournoi. Il avait déjà obtenu quatre victoires avant la limite depuis le début du Grand Prix, en s’imposant à chaque fois avec sa spéciale, l’étrangement arrière. Il ajouté un finish de fada samedi, histoire de consolider sa « légende » dans la cage sud-coréenne. C’est sur ce superbe « fliying knee », qui a déjà fait le tour de planète et qui s’est d’ores et déjà assuré une place au chaud dans les futurs highlights de l’année 2019, que Mansour a éteint les velléités de victoires du cousin de Khabib Nurmagomedov (qui était d’ailleurs présent dans le coin). Huit après ses débuts professionnels chez Atch, un soir de février 2011, et a seulement 26 ans, le sociétaire du Team Magnum réalise un des gros plus exploits du MMA français. plus qu’un petit coup de collier à donner. Ce sera contre le champion Coréen Al-So Kwon, le 18 mai prochain. En attendant, cette victoire on en parlera certainement encore dans vingt ans… Un exploit sans précédent dans le MMA français, surtout pour une « petite équipe » soudée d’un pays où le MMA est encore interdit !

#MillionDollarBaby

Yassin Hammachi de MMA4Fight

 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>