Lions FC 8 – Fightcard : l’événement francophone du week-end !

C’est ce soir (samedi 16 février) que se tiendra la huitième édition du Lions FC. Nous avions déjà évoqué cinq combat de cette carte dans notre article du 6 février dernier. Depuis l’intégralité des combats ont été annoncé, mais pas que… Car le main event, initialement prévu entre Prince Aounallah (14-9-0 / FFA) et Mohamed Said Maalem (7-3-0 / Icon Jiu Jitsu Switzerland), n’aura finalement pas lieu. Le français contraint au forfait a été remplacé par un combattant portugais, Joao Mimoso (2-0-0 / Alliance MMA), dont nous savons peu de choses. Officiellement affilié à l’Alliance MMA (où il a pu croiser sur les surfaces d’entraînement Dominick Cruz, Ross Pearson, Jeremy Stephens…), le portugais verra en ce combat contre Maalem l’opportunité de prouver ce qu’il fait en accrochant le nom d’un adversaire bien plus expérimenté que lui à son tableau de chasse. Au moment où nous bouclons ces lignes, aucun des quatre combat de la main card n’avait été impacté par un changement, puisque tous les combattants avaient réussi leur pesée.

Quelques pépites sur la carte préliminaire

C’est un combat féminin qui ouvrira les hostilités de ce Lions FC 8. En ouverture de la soirée donc, la française Stéphanie Claire (0-1-1) Lions-FC-8_Suleiman-Bouhata-pesée_MMA4Fighttentera d’accrocher la première victoire de sa carrière contre la débutante (Suisse) Tania Dos Santos. Le deuxième combat, lui, sera une rencontre masculine et c’est l’expérience qui primera alors dans la cage. Le français Suleiman Bouhata (14-9-0 / Fight Move Academy) sera opposé au brésilien Carlos Eduardo De Azevedo. Initialement, c’est sûr la carte du Lions FC 7 que les deux hommes devaient croiser le fer, mais Bouhata avait dû déclarer forfait et ‘Teto’ en avait profité pour valider l’une de cinq victoires de 2018. Hyperactif du fight, le brésilien l’est depuis maintenant trois ans (24 apparitions pros dans cette période). Tout le contraire d’un Bouhata qui n’est plus apparu sur le ring ou dans la cage depuis sa défaite contre Salahdine Parnasse en mars 2017, sur la carte du 100% Fight 29. De retour dans sa patrie d’adoption, ‘Sou Lex’ aura à cœur de marquer les esprits devant « son » public neufchâtelois. L’autre (et même le dernier) français de la carte préliminaire sera l’ObyFighter, Antoine Bensimon (1-0-0 / ObyFight). Après avoir été privé de combat à la dernière minute le 17 novembre dernier, alors qu’il devait se produire sur la carte du HFC 16, Bensimon reviendra avec le couteau entre les dents. Pour sa première pro’, lors de l’EBD 3, le welter du team de Vitry avait impressionné contre le très expérimenté fighter grec Christos Nicolaou (plus de cent combats de kick boxing à son palmarès). Cette fois-ci c’est contre un combattant qui aura le soutien du public que Bensimon devra faire la diff’. Il sera, en effet opposé au local, Danil Khatchoukaev (1-0-0) qui avait remporté son premier combat pro sur la carte du Lions FC 7. Avec une prelim’ card de haut niveau et des (co)-main events de très belle facture cette carte du Lions FC 8 s’annonce comme un grand cru. Plus que quelques heures à patienter  avant de s’en délecter…

Fightcard du Lions FC 8

Light heavyweight : Joao Mimoso, France Vs. Mohamed Saïd Maalem, Algérie

Middleweight : Djati Melan, France Vs. Robert Valentin, Suisse

Lightweight : Abou Tounkara, France Vs. Anthony Muller, Suisse

Featherweight : Marko Kovacevic, Suisse Vs. David Tonatiuh Crol, France

Middleweight : Milanko Puranovic, Suisse Vs. Jorick Montagnac, Suisse

Welterweight : Danil Khatchoukaev, Suisse Vs. Antoine Bensimon

Featherweight : Suleiman Bouhata, France Vs. Carlos Eduardo de Azevedo, Brésil

Featherweight : Stéphanie Claire, France Vs. Tania Dos Santos, Suisse

#FightCard

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>