Lions FC 8 – Fight card : analyse de la première partie de la carte du 16 février

Pour la septième édition du Lions FC, après trois d’absence, Nelson  Carvalho avait frappé fort. Sur la carte du 17 novembre octobre, il avait en effet réuni quelques-uns des meilleurs fighters suisses du moment (Jason Kalambay, Anthony Muller, Henrique Shiguemoto…), il avait mobilisé quelques-uns des plus gros espoirs du MMA francophone (Yassine Belhadj,  Sébastien Di Franco, Roman Molodij, Georges Sasu…) et s’était même payé le luxe de s’offrir la présence d’un vétéran brésilien de l’UFC (Amilcar Alves). Les doutes étaient donc permis quant à la capacité du staff suisse à monter une carte de la même facture pour l’édition suivante. Il faut dire qu’il était acquis que de nombreuses têtes d’affiche du Lions FC 7 ne seraient pas sur le show du 16 février.  Belhadj et Sasu mobilisés sur l’EDBD 5 du week-end dernier, Shiguemoto actuellement au Japon, Kalambay pas (encore ?) prévu au programme, les « pertes sèches » étaient conséquentes ! Mais c’était oublier que Nelson Carvalho a de la ressource et un carnet d’adresse fourni !

La carte se dessine

On a pu le constater depuis une dizaine de jours. L’organisation a annoncé une dizaine de combats et le programme est Lions-FC-8_Kovacevic-Crol-Poster_MMA4Fightvraiment à la hauteur du précédent ! Aujourd’hui, nous nous concentrerons sur cinq de ces rencontres. Premier constat global, la carte de cette huitième édition pourrait être rebaptisée France versus Suisse. Le deuxième serait qu’aujourd’hui le MMA Francophone a les ressources nécessaires et la « profondeur » pour proposer trois cartes de haut niveau (Cage Warriors Academy Bruxelles, EBD 5 et Lions FC 8) à deux semaines d’intervalles. Dans les combats déjà annoncés, deux chez les « petites catégories » s’annoncent particulièrement alléchants. Chez les featherweight le suisse Markov Kovacevic (9-2-1 / Shadow of Sparta Gym) et le français David Toniatuh Crol (4-4-0 / Académie Pythagore) seront opposés. Une très belle nouvelle pour le public local qui a vu évoluer Kovacevic loin de ses bases depuis douze mois. Des escapades qui lui ont permis de se frotter à l’atmosphère des très gros galas européens (Cage Warriors et WWFC) et à des références du continent de sa division (Nathaniel Wood et Morgan Charrière Gomis). Au vu de cette expérience réelle du très haut niveau, Kovacevic s’alignera sur la carte dans la peau du favori, mais Toniatuh Crol ne fera pas la route dans la peau de la victime expiatoire ! En deux ans, le jeune fighter est devenu l’un des visages symbolisant la relève au sein de l’académie Pythagore, derrière les Nicolas Joannes, Soukh Khampasath et Julien Lions-FC-8_Tounkara-Mullerl-Poster_MMA4FightDa Silva. Son expérience à l’étranger commence à être réelle (il s’est déjà produit au Cage Warriors, à l’European BeatDown et à l’On Top) et il a besoin de se frotter à des adveVArsaires à la renommée supérieure pour se tester. Ce combat contre Kovacevic arrive donc à point nommé.

 Dans la division du dessus, les lightweight, le combat entre Anthony Muller (6-4-0 / Igor Araujo MMA) et Abou Tounkara (3-0-0 / BTT) s’annonce tout aussi indécis. Là aussi le suisse rentrera dans la cage avec l’étiquette de favori. Sa victoire contre Kevin Fall, au soir du Lions FC 7 et sa plus grande expérience de la cage lui octroi quelque part ce statut. Un costume d’underdog qui ne devrait pas gêner Tounkara. En mars 2018 il rentrait déjà dans la cage de l’EBD avec la casquette de l’outsider au moment d’affronter Nicolas Di Franco, nouvelle pépite du MMA belge, qui combattait devant son public. Cela ne lui avait pas empêché de s’imposer avant la limite. Muller est prévenu, les statuts présumés, le néo sociétaire de la Bulgarian Top Team s’en cogne !

Ça va cogner dans les grosses catés !

Il faut dire que Carvalho n’a pas lésiné sur le casting ! Trois combats annoncés au-dessus de la barre des 84 kilos et que du Lions-FC-8_Puranovic-Montagnac-Poster_MMA4Fightlourd au programme. Le troisième Suisse / France de cet article est à n’en pas douter le plus difficile à analyser. Il opposera un homme habitué aux combats de MMA, Milanko Puranovic (3-4-0 / Fight Move Academy), à un vrai newcomer dans le game, Jorick Montagnac. Présenté comme cela, l’issue du combat paraît somme toute simple à prédire. Mais les choses ne sont pas si « simples » au sujet de Montagnac. Le néo sociétaire du Venum Training Camp (il y évolue depuis le mois de septembre, après avoir remporté les tryouts) n’est pas un palmarès vierge dans toutes les disciplines martiales ! A 24 ans il compte déjà deux titre de champion de France de Sanda à son palmarès. C’est donc un striking de très haut niveau que l’on devrait voir à l’œuvre dans la cage du Lions FC. Toujours dans cette division, l’organisation a monté un combat entre deux des plus gros espoirs francophones en activité. D’un côté le suisse Robert Valentin (4-1-0 / Yogaka MMA Academy), qui était encore Lions-FC-8_Melan-Valentin-Poster_MMA4Fightinvaincu en décembre dernier, de l’autre, Djati Melan (5-0-0 / Kongo Smashing Club), qui fera son retour après deux ans d’absence en MMA. Jusqu’en fevrier 2017 Melan avait impressionné tout le MMA français, avec sa grosse puissance et par sa capacité à terminer ses combats avant la limite. On espère revoir  la même chose le 15 février. Enfin, chez les light heavyweight l’affiche est tout aussi prometteuse ! Après une année contrastée, Prince Aounallah (14-9-0 / FFA) aura à cœur de réussir ses débuts au Lions FC. La tâche ne sera pas simple contre l’algérien (installé en Suisse) Mohamed Saïd Maalem (7-3-0 / Icon Jiu Jitsu Switzerland). Le bonhomme est en forme, il reste sur deux très belles victoires en 2018. Mais avec maintenant plus de six de présence sur le circuit, Aounallah n’a plus rien du petit jeune qui débarque dans le game. Contre Maalem il tentera de faire parler sa puissance, comme souvent, mais devra se méfier de cet adversaire qui dispose également d’arguments en la matière… Pour l’analyse des autres combats de la carte, il faudra patienter un peu 😉

Fightcard (partielle) du Lions FC 8

Featherweight : Marko Kovacevic, Suisse Vs. David Tonatiuh Crol, France

Lightweight : Abou Tounkara, France Vs. Anthony Muller, Suisse

Middleweight : Djati Melan, France Vs. Robert Valentin, Suisse

Middleweight : Milanko Puranovic, Suisse Vs. Jorick Montagnac, Suisse

Light heavyweight : Prince Aounallah, France Vs. Mohamed Saïd Maalem, Algérie

#FightCard

Yassin Hammachi de MMA4Fight

 

 

 

 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>