TKO 46 – Baudot Vs. Stoute : première du ‘Black Samouraï’ outre atlantique

Jamais une carte du TKO n’aurait dû être autant squattée par les français que celle de l’édition à venir du 8 février prochain. Nous l’avons déjà évoqué dans ces colonnes, ce soir là, Cyril Gane (0-2-0 / MMA Factory) défendra sa ceinture heavyweight contre Raphaël Pessoa et Taylor Lapilus (16-3-0 / MMA Factory) devait tenter d’aller en décrocher une nouvelle face au champion toujours invaincu, Nathan Maness (10-0-0 / Salvation MMA).
Trois français… trois factoriens.
C’était le programme… C’est en effet trois élèves de Fernand Lopez qui étaient chargés, il y a encore quelques jours, de représenter le MMA tricolore le 8 février au Centre Vidéotron. Malheureusement, il ne seront finalement que deux, puisque l’organisation a annoncé que le combat entre Lapilus et Maness était finalement décalé au TKO 47, qui se tiendta au mois d’avril prochain. Le premier combattant à faire son entrée dans la cage au soir de la quarante-sixième édition sera le light heavyweight Alan Baudot (7-1-0 / MMA Factory). Il s’agira de ses grands débuts au TKO, lui qui a surtout connu jusqu’à présent le circuit japonais (un pays dans lequel il fut installé un temps), avant de faire une incursion à l’EFC en Afrique du Sud en 2017.
Pour ses débuts au TKO, Stéphane Patry et son équipe n’ont pas réservé les honneurs de la main card au français. Mais n’allez pas pour autant penser que le staff canadien a fait le choix d’offrir à Baudot des débuts en pente douce ! Il s’attaquera, en effet à un gros morceau nommé Todd Stoute (9-4-0 / Grant’s MMA). Il faut dire que le défi ne pouvait qu’être de haut niveau, puisque ce combat aura pour objectif de déterminer le visage du futur Aspirant à la ceinture light heavyweight du TKO, (laissée libre depuis le départ de Marc André Barriault à l’UFC). Pour décrocher ce shot, Baudot le sait, il devra être dans un grand soir le 8 février prochain. Car Stout n’est pas le genre adversaire qu’un combattant peut prendre à la légère. Le canadien affichera bientôt quinze combats en carrière et il a déjà affronté des adversaires plus que solides – Strahinja Gavrilovic, Pat Walsh (vétéran UFC), Marc Andre-barriault (ex double champion -middleweight et light heavyweight du TKO). Pour préparer son (ses) athlète(s), le staff de la Factory a mis le paquet. Depuis le début d’année, des sessions poids lourd (légers) sont organisées sur les tatamis de l’usine. On y retrouve donc Baudot, Cyril Gane et Francis Ngannou (qui se préparent également pour leur combat de févier), mais aussi le vétéran Jerome Le Banner, les valeurs en devenir de l’usine Grégory Robinet et Slim Trabelsi et les fidèles Sofiane Boukichou, Christian Mpumbu et Jean-Phael Promeneur. Ajoutez à cela le fait que Baudot dispose désormais d’un préparateur physique, Paulo Fernandez (qui travaille également avec Konmon Deh), et vous n’aurez plus de doute sur le fait que c’est un Baudot prêt « comme never » qui entrera dans la cage dans deux semaines. Voilà Todd Stoute prévenu…
#DemiFinale
Yassin Hammachi de MMA4Fight 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>