S. Parnasse, I. Mané & F. Mesdari : analyse et vidéos des combats des français du week-end

Trois français dans la cage samedi, seulement une victoire. Le bilan pourrait paraître bien terne, mais à bien y regarder, des nuances méritent d’être posées ! A tout seigneur, tout honneur, commençons par le vainqueur du week-end, Salahdine Parnasse (12-0-1 / Atch Academy). Celui que le plus grand quotidien dédié au sport dans le pays, l’Equipe, a désigné comme le Kylian Mbappé du MMA, la semaine dernière dans un grand format qui lui était consacré, était en Pologne. Pour la troisième fois de sa carrière il livrait bataille dans la cage du KSW et, pour la troisième fois de sa carrière, il s’y est imposé. Posé comme cela, le résultat ressemble presque  à une équation finalement toute bête à résoudre. Mais comme l’a avoué Parnasse après le combat, contre Marcin Wrzosek (13-5-0 / Shark Top Team), « ce fut dur et disputé » . Contre cet adversaire très expérimenté, le jeune sociétaire de la Atch Academy a certainement livré le combat le plus serré de sa jeune, mais déjà prolifique, carrière. On voit d’ailleurs que, depuis qu’il a signé avec le KSW, les KO’s et autres soumissions ont laissé place aux résultats à la décision. L’apprentissage du haut niveau passe par des combats rudes, que l’on gagne d’un cheveux. Le staff de la Atch Academy le sait et c’est la raison pour laquelle il continue de faire travailler son joyau et à lui faire franchir pas à pas les différentes marches qui le mèneront au plus haut niveau.  Dans les prochains mois Salahdine Parnasse ne livrera plus ses combats que sur le ring et dans la cage. L’exposition devrait grandir de plus en plus et il devra se préparer à affronter les sollicitations médiatiques. Il pourra prendre l’exemple d’un Tom Duquesnoy, dont il avait partagé la préparation du combat contre Terrion Ware, qui est quelque part passé maître en la matière.

Deux défaites également au bilan

Pour Ibrahim Mané (7-2-0 / Kumité Dojo), l’enjeu des prochaines semaines sera de trouver les ressorts pour ne pas rester trop longtemps Superior-18_Mesdari-kick-Ersoy_MMA4Fightbloqué sur son combat de samedi soir. Car contre Alen Amedovski (8-0-0 / , tout aura été trop vite. Après douze petites secondes, le macédonien connectait la mâchoire de Mané sur un combo gauche-droite et s’adjugeait le gain d’une victoire spectaculaire. Rageant pour un Mané qui voyait dans légitimement dans cette première au Bellator, une opportunité de se rapprocher de ce qui se fait de mieux dans sa division. Pour Fouad Mesdari (11-10-2 / FKA Team), si la déception est forcément présente, elle ne peut être du même ordre que pour ‘Ibra Kumité’. Car pour son premier (et donc unique) combat de 2018, le marseillais aurait difficilement pu faire beaucoup plus pour valider une victoire. Trois round durant, il aura rendu coup pour coup à un Michel Ersoy (7-4-0 / Allstar Training Center) qui avait l’avantage de combattre « à la maison ».  Après le combat, sportivement, Fouad estimait que la huitième victoire d’Ersoy au Superior Challenge était justifiée. Les juges auront certainement estimé que le français avait passé trop de temps à défendre sur le dos. Même si les résultats auraient pu être meilleurs, nous ne pouvons que nous réjouir de constater qu’encore une fois les fighters français ont combattu dans quelques-unes des plus grandes organisations mondiales, alors que leur disciplines demeure interdite dans leur (notre) pays.
#Résultats

Yassin Hammachi de MMA4Fight  

 

 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>