European BeatDown 4 – résultats complets & fight vidéo : nouvelle soirée réussie pour l’organisation belge

Que retenir de l’European BeatDown 4 ? Même si nous n’étions pas sur place (ce qui n’était pas arrivé depuis la deuxième édition… à notre plus grand regret !), nous sommes en mesure de formuler cette réponse : que du bon ! L’organisation belge a une nouvelle fois envoyé de la qualité. Mieux, elle a même su renouveler et upgrader ses standards. Elle est, par exemple, parvenue à convaincre Buddae ‘action’ Johnson, le speaker historique du BAMMA, de rentrer dans la famille EBD. Le staff belge a aussi convaincu plusieurs combattants ou ex combattants de l’UFC et du Bellator  (Tom Duquesnoy, Mickael Lebout, Jess Liaudin, Peter Ligier) de se succéder au micro pour commenter le show. Ajoutez à cela une Mons Arena comble et vous en viendrez au constat que hors de la cage, tous les ingrédient d’une grande soirée étaient réunis.

Côté cage ?

De ce point de vue, l’organisation a été fidèle à ses standards également. La fight week avait pourtant commencée avec une mauvaise nouvelle, puisque le public voyait Ylies Djiroun (15-4-0 / Venum Training Camp) et Alioune Nahaye (7-1-0 / EBD-4_Khadiev-Giacalone_MMA4FightVenum Training Camp), deux des newcomers les excitants de la soirée sur le papier annuler sa présence. Désormais partenaire d’entrainement sous la houlette de Daniel Woirin, il était difficile d’opposer les deux hommes. Auteur d’une série de dix victoires de rang, le marseillais (bientôt installé à Paris) n’a pas eu trop de mal à trouver une nouvelle échéance, puisqu’il est d’ores et déjà acquis qu’il sera sur la carte du WWFC 13. Malgré cela le spectacle fut plus que jamais au rendez-vous de cette quatrième édition, riche de quatorze combats. Mention spéciale au fight opposant Imran Khadiev (6-2-0 / Terranova Team) au team mate d’Ylies Djiroun, Maxime Giacalone (6-2-0 / Team FKA). Un combat interrompu après un peu plus de 3 minutes, en raison d’un plaie ouverte sur le front du belge, mais qu’on aurait aimé voir se prolonger ! Au vu de ce finish, on imagine bien les match-makers de l’EBD, ou d’une autre grande organisation francophone, monter une revanche entre les deux hommes.

EBD-4_Dourthe-Vs-Tayara_MMA4FightOn retiendra aussi de cette soirée que deux nouveaux champions ont été sacré. La première championne de l’histoire de l’organisation du est Eva Dourthe (4-1-0 / Atch Academy). Pour y parvenir, la française aura livré une véritable bataille â la brésilienne Mayara Thays (3-2-0 / New Nation), dont nous voulions souligner l’extraordinaire combativité et le courage. Avec cette ceinture strawweight, Dourthe confirme un peu plus son statut de nouvelle référence du MMA féminin hexagonal. Outre la défense de sa ceinture, Eva devra prouver qu’elle est en mesure d’aller gagner hors des frontières de la francophonie afin de continuer sa progression. L’autre ceinture mise en jeu, c’est Attila Korkmaz (9-4-0 / IMAG) qui s’en est emparé en venant à bout du nordiste Walid Seghir (5-3-0) par KO. Puisque Gaetano Pirrello a abandonné la catégorie featherweight, l’EBD a sacré un nouveau roi et il est donc allemand.

La BTT et la Belgique à la fête

Si Giom Peltier, le créateur de la Bulgarian Top Team, n’avait pas placé l’un de ses fighters pour un title shot, il peut EBD-4_Ziam-Vs-Sertao_MMA4Fightnéanmoins considérer que son team est l’un des grands vainqueurs de la soirée ! Trois fighters de la BTT se présentaient dans la cage, Morgan Charriere Gomis (13-6-0 / Venum Training Camp), Abdel Rahman Driai (5-0-0) et Fares Ziam (9-2-0 / Team Ezbiri), et tous auront fait très forte impression. En s’imposant contre un Julien Gracco (9-3-0 / Team Shocx) des grands soirs, Charriere a fait une entrée remarquée dans le roster featherweight de l’organisation. Driai, lui a continué sur les standards qui sont les siens depuis le depuis de sa carrière. Son combat contre Lamine Talbi (3-6-0-1) étant particulièrement plaisant à suivre, nous aurions souhaité qu’il se prolonge, mais les médecins prenaient la décision de l’arrêter en raison de deux coupures nettes aux arcades sourcilières. Prudence était plus que jamais mère de sûreté samedi soir… Enfin Fares Ziam aura une nouvelle fois eu l’occasion de prouver qu’il est un des plus gros espoirs du MMA français chez les lightweight et l’un des meilleurs strikers du MMA francophone. Trois rounds durant il aura fait vivre un enfer au brésilien Julio Sertao (4-1-0 / New Nation), qui, comme sa compagne Mayara Thays, aura fait montre d’un courage impressionnant ! Dans son débrief à nos confrères de MMANyt, Sébastien Laurent a confié vouloir monter une combat pour la ceinture middlweight pourrait bientôt entre le belge Steven Cnudde et le français Driai. Si les deux hommes, invaincus à l’EDB méritent certainement un titleshot, un troisième acteur pourrait venir bousculer cette logique… Sofiane Bouafia (5-1-0). Lui aussi est invaincu dans la cage belge et sa belle victoire contre Rémi Roustang (5-8-0 / Team Long Jing) a confirmé qu’il était un des combattants poids moyen les plus redoutables de l’organisation. La prochaine édition nous permettra d’y voir plus clair sur le sujet.

L’autre belle réussite de la soirée est à n’en pas douter la Belgique. Sept combattants belges étaient sur la ligne de départ du EBD-4_Berteaux-Victoire-Dutriaux_MMA4Fightshow, une grande majorité aura su tirer son épingle du jeu. Si, Imran Khadiev, Lamine Talbi que nous évoquions plus haut et Jeff Menier se sont inclinés (Menier contre le poids lourd de la MMA Factory Quentin Domingos), les autres combattants du plat pays ont été plus en réussite ! Damien Berteaux (11-7-0) n’a pas tremblé pour son retour aux affaires, après quatre années de pause et s’est adjugé une belle victoire avant la limite (soumission) contre le français Jean Dutriaux (7-7-0 / ETT Reims). Les deux partenaires d’entrainement, Gaetano Pirrello (13-5-1/ NR Gym & El Tigre Gym) et Nicolas Di Franco (4-1-0 / NR Gym & El Tigre Gym), se sont bien repris après avoir tous les deux concédé une défaite lors de leur dernière apparition. Pirrello aura su dominer le péruvien Percy Herrera (6-6-0 / JEF Team Venezia) qui lui rendait plus de dix centimètres, quand au le jumeau Di Franco c’est à la décision qu’il remportait la quatrième victoire de sa carrière, contre l’élève des frères Fernandez David Tonatiuth Crol (4-4-0 / Team Pythagore). Enfin, Bolaji Oki (1-1-0 / Valon Team) et Mohamed Afkir (4-2-0 / Terranova Team), ont fait fructifié le bilan belge en s’imposant respectivement contre Jordan Beljic (1-5-0 / A.K.A.M.A. WOIPPY) et Soufiene Oudina (3-4-0 / Team NFC). Une soirée que vous pourrez revivre grâce à toutes les vidéos des combats postées un peu plus bas dans cet article…

#DébriefComplet

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>