Cage 44 – Résultats : week-end parfait pour nos 2 français !

Le week-end dernier deux de nos représentants, Alex Lohore (15-3-0 / MMA Factory) et Amine Ayoub (10-4-0 / UFT Nantes & Bulgarian Top team), avaient la lourde tâche de faire briller l’étendard tricolore à l’étranger, au moment où les bleus de Didier Deschamps s’apprêtaient à célébrer leur victoire en Coupe du Monde au Monde au Stade de France. Le parisien et le nantais auront su avancer de quelques heures le réveil de notre fibre patriotique depuis un coin reculé d’Europe.

Nouveau terrain de jeu

Après des années 2016 et 2017 en tout point parfaite, Alex Lohore a connu une première partie d’année 2018 difficile à gérer. Ses deux défaites coup sur coup contre Terry Brazier (10-1-0 / NFM Windsor) & Ion Pascu (18-8-0) auraient pu plonger le welter de la MMA Factory dans le doute. Il faut dire qu’avec un bilan de huit victoires obtenues en deux ans (quatre en 2016, autant en 2017), pour zéro défaite concédée, Lohore était sur un petit nuage. Et puis s’incliner à deux reprises ne lui était jamais arrivé, le combattant originaire de Bobigny devait donc avoir une pression réelle au moment de rentrer dans la cage samedi soir (le 8 septembre).Pour ce premier combat de la saison 2018-2019 il sortait de sa « zone de confort ». Très longtemps il s’était concentré sur le marché britannique (une décision somme tout logique quand, comme Lohore, on vit en Angleterre depuis plus de dix ans), mais le week-end dernier il changeait d’horizon, avec le premier combat de sa carrière autre part que sur les terres de sa Majesté Elisabeth II. Il prenait la direction d’Helsinki pour le Cage Finland 44. Sur place l’attendait un des hommes en forme de l’organisation, Olli Santalathi (8-3-0 / Finnfighters Gym). Invaincu depuis octobre 2015, Santalathi rentrait en pleine confiance dans la cage, mais il n’aura rien pu faire contre un Lohore décidé à renouer avec le succès. C’est finalement à la décision que le ‘Kid’ de Bobigny s’imposait.

C’est de la même manière qu’Amin Ayoub a validé la dixième victoire de sa carrière. Un chiffre rond symbolique, mais qui Cage-Finland-44_Victoire-Amin-Ayoub_MMA4Fightprend du poids quand on rappelle que le nantais n’a que 22 ans. Contre Niko Myllynen (7-8-0 / RNC Sport Club) Ayoub a confirmé que 2018 pouvait être « son année ». Après s’être incliné d’un cheveu contre l’expérimenté Tim Wilde en février, après avoir négocié de la plus belle des manières son arrivée au Phoenix FC, Ayoub a confirmé contre un lightweight qui compte sur le marché nordique. Initialement matché pour un combat contre le vice-champion du monde de MMA amateur Tuukka Repo, Amin n’a pas manqué de faire savoir que ce combat le motivait toujours autant. Le finlandais étant monté dans la cage affirmer son envie de voir ce fight se faire et Lohore ayant fait forte impression, il n’est pas impossible de voir les deux complices d’un soir revenir prochainement en Finlande. En attendant, puisque ce n’est pas tous les jours que le MMA français réalise un 100% à l’étranger, on voulait y aller de notre petit cocorico !

#CentPourCent

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>