RCC Intro – Lapilus Vs. Lavrentyev : Première défaite en trois ans pour Taylor

Taylor Lapilus (13-3-0 / MMA Factory) n’avait pas perdu de combat depuis près de trois ans. Sa dernière défaite remontait en effet au 21 novembre 2015, date à laquelle il s’était incliné d’un cheveu contre le mexicain Erik Perez, sur la carte de l’UFC Fight Night 78. Depuis le sociétaire de la MMA Factory avait remporté son troisième succès à l’UFC, s’était emparé des ceintures featherweight, puis bantamweight du GMC et avait même remporté son premier combat professionnel de boxe anglaise. Autant dire que ‘Double Impact’ traversait plutôt une bonne période de sa carrière.

Après avoir brillé sur le territoire national, fait un passage plus qu’honorable à l’UFC (trois victoires, pour une seule défaite) et conquit le territoire allemand, Taylor a choisi de faire le pari de la Russie le week-end dernier (samedi 1er septembre). Comme beaucoup de ses compatriotes, le factorien y est allé pour se confronter à de durs adversaires et (certainement) pour se voir verser une prime digne de son standing. Mais il connaissait la règle implicite que nous n’avons de cesse de marteler dans nos colonnes : pour remporter un combat en Russie, il faut le faire à la limite, car laisser la charge aux juges de désigner le vainqueur… C’est souvent perdre ! De son combat contre l’ex champion d’Europe espoir de judo, Denis Lavrentyev (6-0-0 / Judo Ural Western Siberia), on ne peut pas dire que Taylor se soit fait « VOLER », mais une décision en sa faveur n’aurait pas été non plus choquante.

Fernand Lopez est mécontent et le fait savoir

Car jusqu’au troisième round, la physionomie du combat n’était pas, de notre point de vue (et nous ne sommes pas arbitre), en faveur de Lavrentyev. Le russe réussissait trois amenées au sol et parvenait parfois à bloquer Taylor contre la cage, certes. Mais le français, lui, dominait très clairement son adversaire debout tout en soignant la dimension du cage control. Seul le troisième round est à mettre clairement au profit de Lavrentyev. Dans cette dernière reprise, il parvenait à emmener Taylor au sol et travaillait bien cinq minutes durant. La décision unanime des trois juges, conjuguée à l’utilisation d’une « technique interdite » a poussé Fernand Lopez à réagir sur les réseaux :  « l’adversaire de Taylor Lapilus a utilisé une action interdite par le règlement unifié de MMA ». Nous vous laissons vous faire un avis avec la vidéo du combat.

#DéfaiteRageante

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>