European BeatDown 4 – début de carte : la Belgique, la France & Luxembourg à l’honneur

Le 13 octobre prochain, l’European BeatDown reviendra pour une quatrième édition. Fidèle à la stratégie qui est la sienne depuis la création de l’organisation le staff belge a commencé à communiquer autour de l’identité des fighters qui se succéderont dans la cage. A raison d’un nom lâché par jour, la carte a déjà commencé à se garnir. Pour le moment, sept combattants ont été officiellement annoncé. Et, comme lors de chaque édition, la francophonie est d’ores et déjà à l’honneur. Il est en effet acquis que la Belgique, la France et le Luxembourg seront au rendez-vous du 13 juin. Et puisque la carte commence tout juste à se remplir, on imagine que la Suisse ne devrait pas tarder à se joindre à la liste.

Déjà trois français sur la carte

Pour le moment la France est surtout représentée par sa partie nord. Comme pour les précédents événements, Mike Wiatko et Sebastien Laurent (en charge du matchmaking au sein de l’EBD) se sont appuyés sur le réservoir de fighters European-BeatDown-4_Sofian-Bouafia_MMA4Fightvenus des Hauts-de-France. En plus de s’assurer de la présence de combattants de qualités, cette option se révèle stratégique pour remplir les travées de l’Arena de Mons, au vu du caractère frontalier de nos deux pays. Trois nordistes sont donc actuellement matchés. Les deux premiers, Sofiane Bouafia (4-1-0 / All Star Training – Team Thug) et Soufiene Oudina (3-3-0 / NFC), sont aujourd’hui identifiés par les fans de l’European BeatDown comme des habitués de la cage belge. Les deux hommes font en effet partie du paysage de l’EBD et restent tous les deux sur une victoire lors de leur dernière apparition. Lors de la dernière édition, Bouafia avait privé de combats à quelques semaines du show après s’être blessé, c’est donc avec le couteau entre les dents qu’il devrait faire son retour aux affaires. Pour Quentin Domingos (1-0-0 / MMA Factory), il s’agira en revanche d’une première. En mai dernier, le poids lourd originaire de Comines avait expérimenté les sensations ressenties lors d’un combat effectué tout près de chez lui, puisqu’il s’était aligné sur la carte du Glory 53 à Lille. C’était donc dans les règles du kick-boxing, cette fois-ci, il s’agira de MMA…

La Belgique forcément au rendez-vous

L’adversaire de ‘Ruskov’ Domingos est déjà connu. Le nordiste se frottera à un homme domicilié de l’autre côté de la European-BeatDown-4_Nicolas-Di-Franco_MMA4Fightfrontière, Jeff Menier. Le belge aura la chance d’effectuer ses grands débuts professionnels, chez lui, sur une carte de la plus grosse organisation du pays qui plus est ! De quoi vous transcender un bonhomme… ou alors de lui mettre une sacré pression sur les épaules ! Le deuxième belge déjà annoncé est, lui, à caser au rayon des grands habitués de la cage de l’EBD. Nicolas Di Franco (3-1-0 / NR Gym & El Tigre Gym) fera donc sa troisième apparition pour l’organisation. Et, à l’image de Soufiene Oudina qui se testera pour la première fois de sa carrière chez les lightweight, la moitié des Twins Di Franco a fait le choix de descendre de catégorie. « Fini » les lightweight (combattants de moins de 70 kilos), Di Franco s’essaiera donc dans la division des featherweight (combattants de moins de 66 kilos). Impossible de dire si cette décision est une conséquence de sa première défaite professionnelle, concédée en mars dernier sur la carte de l’EBD 3 contre Abou Tounkara, mais ce qui est en revanche certain, c’est que cette catégorie pourrait lui aller comme gant ! Enfin, c’est un belge qui aura l’honneur d’ouvrir la soirée, puisque le sociétaire du Valon Team, Bolaji Oki (0-1-0), sera opposé au newcomer venu du Luxembourg, Mateusz Łukieńczuk. Un début de programme particulièrement alléchant…

#DébutDeCarte

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>