KSW 43 – Parnasse Vs. Sowinski : Salahdine affrontera un ex champion de l’organisation le 14 avril

Rarement le MMA français avait connu une entrée aussi fracassante dans le Game que celle de Salahdine Parnasse (10-0-1 / Atch Academy). Les comparaisons les plus évidentes qui nous viennent spontanément sont celles des débuts fulguropoings de Mansour Barnaoui et Tom Duquesnoy, même si aucun des deux surdoués n’avaient atteint la barre symbolique des dix combats en carrière sans avoir concédé de défaite. Parnasse, lui, a réalisé cet « exploit ». Après (pas tout à fait) trois ans de carrière et à tout juste 20 piges, le sociétaire de la Atch Academy affole déjà les compteurs. Après un an de compétition dans les pattes ‘Didine’ se testait en Chine et deux ans après ses débuts pros il remportait la timbale dans la catégorie révélation de l’année aux Awards du MMA francophone 2016. Il faut dire que, non content d’avoir été couronné aux Contenders de Atcn, il s’était aussi offert une année vierge de tout défaite. En 2017, il n’a pas relâché la cadence… Loin de là ! Après s’être adjugé la ceinture featherweight du 100% Fight, il s’est ensuite distingué à l’EBD 2 puis au KSW 41 pour ses premiers pas au plus haut niveau européen. Nous n’avons donc pas été surpris outre mesure d’apprendre que le Konfrontacja Sztuk Walki avait décidé de lui opposer Artur Sowinski (18-9-0-2 / Silesian Cage Club) pour sa deuxième apparition pour l’organisation. Et pourtant, Salah hérite véritablement d’un client ! Car le bonhomme de 30 piges affiche de très solides références. Non content de compter bientôt trente combats en carrière et d’avoir affronté quelques-uns des plus grands noms de la caté’ (Conor McGregor, Artem Lobov, Vaso Bakocevic, Curt Warburton…), Sowinsky peut en plus se targuer d’avoir été champion au KSW. Parnasse s’avancera donc le 14 avril prochain face au plus grand défi de sa carrière. Pour le préparer, en plus des séances de travail avec tous les membres de son équipe, il a pu aussi compter sur les conseils de Tom Duquesnoy, qu’il a accompagné dans sa prépa’ pour l’UFC Fight Night London. S’il parvenait à faire chuter un ex champion du KSW, Parnasse se positionnerait forcément dans la liste des éventuels combattants pouvant postuler au titleshot dans une division actuellement privée de champion. Jusqu’à présent le surdoué a validé toutes les étapes. On souhaite que le constat soit le même dans la nuit du 14 au 15 prochain !

#PasLeTime

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>