Brave CF 10 – Résultats & Highlights : bilan presque parfait pour les français !

Si des français se produisaient partout dans le monde (Italie, Jordanie et Pays de Galles) le week-end dernier, c’est à Amman que se trouvait le plus gros contingent de « french fighters ». Nous l’avions évoqué dans ces colonnes, David Bear (7-1-0 / ObyFight), Elias Boudegzdame (15-4-0 / La Bonne Ecole) et Tahar Hadbi (14-6-0-2 / ObyFight), étaient tous sur place pour la dixième édition du Brave CF. La soirée française commençait en deuxième partie de show, puisque les trois bonhommes étaient matchés sur la carte principale de l’événement. Brave-CF-10_Hadbi-winner_MMA4FightC’est Tahar Habdi qui faisait son entrée le premier dans la cage de l’autoproclamée « plus grande organisation du monde arabe » (le Desert Force lui disputait ce titre, mais ne propose plus de shows depuis décembre 2016), pour une revanche qui sentait la poudre contre Mohammad Fakhreddine (10-2-0-1 / Knockout Academy). Les deux hommes ne s’étaient pas trop chauffé à la pesée, contrairement à leur premier staredown de novembre dernier, mais la guerre qu’ils s’étaient mené sur les réseaux sociaux ne pouvait laisser la place au doute, quant au niveau d’antagonisme existant entre les deux hommes. Après deux no contest consécutifs au Brave, après la frustration née de la fin de combat pour le moins « inédite » (le libanais était sorti de la cage sur une civière suite à un coup dans les parties) de novembre, après les échanges de politesse sur les réseaux, le sociétaire du Team ObyFight rentrait pour le moins déter’ dans la cage. Il avait annoncé vouloir KO’ter Fakhreddine, il a tenu parole en forçant l’arbitre à arrêter son adversaire dans le deuxième round. Au vu du contexte, Hadbi aurait pu jubiler après la rencontre, mais il a tenu à la jouer classe en enterrant la hache de guerre. Il a ainsi félicité publiquement Mohammad Fakhreddine pour sa néo paternité, clôturant le chapitre par deux hashtag bienvenus : #Peace et #Love.

Bear, seule défaite de la soirée

Les deux autres français avaient les honneurs du co-main event et du main event. Pour sa première au Brave, ‘Veudha’ Bear était donc Brave-CF-10_Bear-Silawi_MMA4Fightmobilisé pour l’avant dernier combat de la soirée. Il affrontait le local Jarrah Hussein Al Silawi (10-2-0 / Al Taamari Team). Les deux hommes restaient sur des séries impressionnantes (sept victoires de rang pour le français, cinq pour son adversaire) et arrivaient donc très confiants dans la cage. Nous avions, en revanche, exprimé un doute sur le manque de rythme du welter du team ObyFight, qui n’avait plus combattu depuis près de quinze mois. Durant le combat, nous n’avons pas eu l’impression que cette période « d’inactivité » se soit faite ressentir, puisqu’il s’en est fallu d’un cheveu pour que le fight aille à son terme. C’est en effet à quatre petites secondes de la fin du troisième round qu’Al Silawi trouvait finalement la solution sur un triangle. Première défaite en carrière donc pour David Bear. On espère le revoir très vite sur le ring ou dans la cage, pour effacer le souvenir de ce revers. Pour Elias Boudegzdame, la dernière défaite commence à remonter, lui qui reste sur six victoires lors de ses six derniers combats. Pour sa troisième échéances au Brave et sa deuxième défense de titre, ‘Bou’ a une nouvelle fois utilisée son arme favorite pour s’imposer contre Jakub Kowalewicz (9-4-0 / WCA Fight Team), la soumission. Après les scalps des vétérans de l’UFC, Walel Watson et Masio Fullen, le sociétaire du team La Bonne Ecole s’offre celui d’un combattant européen passé par le KSW et l’ACB. Une victoire qui lui permet de se hisser à la première place du classement featherweight au Moyen-Orient et à la deuxième du classement français (source Tapology). Espérons que les recruteurs de l’UFC avaient un œil posé sur le Brave CF 10, car Elias semble à même aujourd’hui de se tester contre les meilleurs mondiaux !

#Bilan

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>