Brave CF 9 – Résultats : Boudegzdame privé de combat, Hadbi stoppé dans son élan

Samedi (18 novembre) les représentants deux équipes français, ObyFight et La Bonne Ecole, étaient à Madinat ‘Isa au Bahreïn pour participer à la neuvième édition du Brave CF. Ni Tahar Hadbi (13-6-0-2 / ObyFight), ni Elias Boudegzdame (14-4-0 / La Bonne Ecole) ne se sont inclinés. Et pourtant, il est difficile pour nous de vous faire un bilan en tout point positif de ce week-end dans le Golfe. Pour nos représentants les choses avaient commencé par une visite à l’ambassade d’Algérie, le pays de leurs parents. Ce n’est que le jour de la pesée que les choses prenaient une tournure décevante pour Boudegzdame. Son adversaire, le brésilien Lucas Martins (19-3-0 / Chute Boxe Diego Lima), ne satisfaisait pas à l’exercice imposé de la pesée. Il arrivait à cette pesée officiel avec quatre kilos au-dessus de la limite autorisée (à 70 kilos, au lieu des 66 permis). Même à ce poids, l’organisation jugeait que le brésilien était trop faible pour combattre et décidait d’annuler le combat entre son champion franco-algérien et le sociétaire du Team Chute Boxe. C’est donc en « simple spectateur » qu’Elias assistait au combat du second français d’origine algérienne de la carte. Pour Tahar Hadbi les choses sérieuses avaient commencé dès la pesée, puisque les esprits (déjà chauds) s’étaient encore un peu plus échauffés avec son adversaire Mohammad Fakhreddine (10-1-0-1 / KnockOut Academy). Les deux hommes montaient donc dans la cage (ultra) déterminés à en découdre. Dans le premier round, le libanais touchait bien Hadbi avec ses low kick (notamment). Une activité qui lui permettait, de notre point de vue, de s’adjuger le gain de cette première reprise. Tahar démarrait donc la seconde pied au plancher et semblait être en avance avant l’action qui scellait le sort du combat. Alors qu’il avait pris l’avantage lors d’une phase de corps à corps, le français assenait un coup de genoux… dans les parties de son adversaire. Dans pareil circonstance, de nombreux combats reprennent habituellement le combat, après avoir pris le temps de retrouver la « pleine possession » de ses moyens. Mais pour Fakhreddine ce ne fut pas le scénario et c’est ce que déplore aujourd’hui l’ObyFighter : « mon adversaire a compris qu’il fallait rester par terre et ne plus se relever pour s’en sortir. J’ai touché ses parties sur un genoux, vrai… mais j’ai jamais vu quelqu’un qui ne se relève pas de ce genre de coup et surtout pousser la comédie jusqu’à sortir sur civière ! J’avais clairement pris l’ascendant sur lui, il a donc préféré la fuite à l’humiliation ». Dans ce message Tahar Hadbi a également annoncé qu’une revanche avait été négociée, sans en annoncer la date. De son côté, Elias ne savait pas nous dire quand il ferait son dans la cage.

#BilanChelou

Yassin Hammachi de MMA4Fight

 

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>