UFC 217 – Résultats : soirée meurtrière pour les champions !

Jamais dans l’histoire de l’UFC, un évènement n’avait été aussi meurtrier pour les champions en place. Avant cet UFC 217, la catégorie strawweight féminine était dominée par Joanna Jedrzejczyk, Cody Garbrandt régnait sur celle des bantamweight et Michael Bisping était le Dillashaw-Garbrandt_UFC-217_Madisonchampion des middleweight. En ce lundi, deux jours après l’événement, aucun de ces athlètes n’est encore le numéro un de sa caté’. Le public du Madison Square Garden a assisté à ce que nous pouvons appeler un ‘bloody saturday’. Et ce qui rend cette saignée d’autant plus spectaculaire c’est deux de ces trois champions (Joanna et Garbrandt) paraissaient solidement attaché à leur trône de champion. Comment pouvait-on faire un constat différent au sujet de la combattante polonaise ? Depuis son arrivée à l’UFC, elle avait été la seule championne de sa division avec Carla Esparza et ne s’était jamais inclinée. Ajoutez à ce tableau le fait qu’elle l’avait déjà emporté contre deux femmes (Carla Esparza et Karolina Kowalkiewicz) qui s’étaient, elles, imposées contre son adversaire du soir et vous comprendrez aisément pourquoi les observateurs avait fait de ‘Joanna champion’ la candidate la plus légitime à sa propre succession. Mais Namajunas ne l’entendait pas de cette oreille et elle a rappelé à tout le monde que les statuts du jour n’étaient pas ceux du lendemain en MMA. La voilà championne et déjà chassée par une horde de prétendantes. La plus déterminée sera certainement une Jedrzejczyk très affectée après la première défaite de sa carrière en MMA. Un état que partageait Cody Garbrandt (qui lui aussi ne s’était jamais incliné à l’UFC) après sa défaite contre TJ Dillashaw. L’antagonisme entre les deux hommes et leurs camps respectifs et l’enjeu du combat auraient pu tétaniser les deux combattants. Il n’en fut rien ! sur le round et demi qu’aura duré le combat Dillashaw et Garbrandt les deux hommes proposaient des actions de classe au public new yorkais. Et si le sociétaire du Strong Style MMA est à nouveau le champion de la catégorie bantamweight, il ne faut pas oublier que si la première reprise avait duré dix secondes de plus, il ne serait certainement pas installé dans ce fauteuil. Un fauteuil de champion (middleweight) que Michael Bisping aura occupé seize mois, en défendant son titre qu’à deux reprises ! Cette deuxième défense fut donc celle de trop pour le trash talker anglais. Contre le revenant GSP, Bisping aura utilisé ses armes habituelles (le striking) sans jamais parvenir à faire douter le canadien. Quatre ans après sa dernière apparition, Saint-Pierre a prouvé qu’il restait un combattant de premier ordre. Ses prochains défis sont connus : revenir dans sa catégorie des welter et prouver qu’il peut exister (et dominer) la jeune génération. Un programme de champion…

#BloodySaturday

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>