GFA 8 – résultats : la neuvième édition aura lieu le 25 novembre dans la superbe enceinte du Palais des sports Campans-Caffarelli de Toulouse

Jean-François Billon est un acharné, un débrouillard, un ‘hustler’ comme le disent nos amis les ricains. Avec peu de moyens le promoteur nîmois a fait de son Gladiator Fighting Arena une place forte du pancrace français. Il aurait pourtant pu se décourager lorsqu’il voyait débarquer sur le GFA 5 de décembre 2016, un véritable convoi de 50 policiers et de 9 administrateurs de la république à quelques minutes de l’ouverture du show. Mais malgré les bourrasques qu’il a dû parfois affronter, Billon tient bon la barre et continue à promouvoir notre sport en proposant des galas de qualité au public en région. Ce week-end il offrait donc au public gardois la huitième événement de l’histoire de son organisation née un soir de mai 2014. Lors de chaque événement Billon et son équipe font en sorte de ramener sur la carte des « grands noms ». On avait déjà vu sur les fightcard siglées GFA Boubacar Baldé, Leandro Bispo, Elias Boudegzdame, Mickael Lebout ou Pablo Villaseca (12-4-0 / Team Weichafe). Sur la carte de samedi (14/10) le combattant du Bellator (il y a notamment affronté Josh Thomson) faisait son retour au GFA après deux ans d’absence. Il rentrait sur le ring avec un capital confiance dans le vert, puisqu’il avait enchainé deux victoires en 2017 en Argentine et Serbie. L’organisation lui opposait le sociétaire du Boxing Squad, Mehdi Dakaev (7-1-0). Lui au contraire restait sur une défaite contre Mickael Lebout sur le GFA 5. Logiquement Villaseca partait favori avant leur confrontation, mais c’est finalement Dakaev qui était déclaré vainqueur par les juges à l’issue des trois reprises qu’aura duré ce combat qui se faisait à un poids intermédiaire de 68 kilos.

Pluie de victoires pour les autres « étrangers » de la carte

Ce choc « cacthweight » n’était pas le seul combat international de la soirée. Le petite amie de Villaseca, Jennifer Gonzalez Araneda Team Weichafe) avait, elle aussi, fait le déplacement depuis le Chili et n’était pas à Générac seulement pour supporter Monsieur. Elle se GFA-8_Cota-ceinture_MMA4Fightproduisait également sur le ring contre une française. Elle affrontait Audrey Kerouche (4-1-0-1 / Team Sorel), une habituée du GFA, dans le seul combat féminin de la soirée. Pour sa première apparition sur le ring de l’organisation de Jean-François Billon, Gonzalez Araneda s’était incliné d’une courte tête contre Maguy Berchel, cette fois elle rentre au pays avec un supplément bagage appelé victoire. Contrairement à son premier combat au GFA, elle ne s’en est pas remise aux juges pour décider du sort du combat, puisqu’elle soumettait la française dans le premier round. L’autre soumission de la soirée a été obtenue par le brésilien Sydney Lisboa Dos-Santos (1-6-0 / Académie Long Jing – Bresilien Fighter’s) contre Yann Martelli (4-10-0 / Fight Impact). Première victoire pro’ donc pour le néo-sociétaire du Team Long Jing (il s’y entraine depuis le mois de juin), qui récolte visiblement déjà les fruits de son affiliation à l’Académie dirigée par Rémi Roustang. Le dernier combat international de la soirée était aussi le dernier du show. Il concernait le mexicain Ocar Ivan Cota (8-1-0-1 / Kimura Training Center) et le fighter du Boxing Squad Heddy Missouri (6-4-0). Pour son come-back, après deux ans d’absence, Missouri s’était imposé en avril dernier contre Cédric Séverac. Cota, lui aussi, comptait une victoire au GFA, c’était au soir de la quatrième édition contre Sofiane Boukichou. Il a enchainé avec une deuxième victoire sur le ring du Gladiator Fighting Arena samedi soir en s’imposant au bout de trois rounds âprement disputés. La ceinture light heavyweight ne reste donc pas en France, une double récompense puisque Victor Cota est également reparti de France avec un « oui » de sa future femme qu’il a demandé en mariage sur le ring. Elle sera peut –être remise en jeu dès le 25 novembre. C’est en effet la « surprise » de la semaine. Juste après le show, l’équipe du GFA a annoncé la tenue de son prochain événement à cette date du côté de Toulouse. Pour l’occasion Billon voit les choses en grand puisque l’organisation investira l’enceinte du Palais des sports Campans-Caffarelli. Une enceinte pour le moins somptueuse, d’une capacité de plus de 1 700 places, la salle accueille habituellement les rencontres du club de l’élite, Toulouse Fénix Handball. La carte que montera le promoteur devrait à la hauteur de cet écrin d’exception… Et puisque l’équipe de MMA4Fight essaie d’être toujours en pôle pour vous dénicher les infos en premier, nous avons déjà eu accès à une indsicrétion. L’un des combats phares de la soirée opposera le champion brésilien du 100% Fight, Léandro Bispo (7-5-0 / TFT MMA), au normand Steven Duvivier (5-6-0 / Atch Academy) dans une revanche qui promet ! Le reste la carte sera bientôt dispo sur MMA4Fight… Restez connecté 😉

Résultats complets du GFA 8

-77 Kg : Martian Dooh (bill shot boxes académie) Vs. Thibaud Ruggierry, victoire de Dooh par soumission (TRIANGLE) Round 1

-56Kg : Jennifer Gonzalez Araneda (Chli) Vs. Audrey Kerouche Sorel, victoire de Gonzalez par soumission (armbar) Round 1

-77 Kg : Jean Dutriaux (mma pancrace) Vs. Samir Zaidi (Boxing Squad), victoire de Dutriaux par soumission (armbar) Round 1

-66 Kg : Sidney Lisboa (Académie Long Jing – Bresilien Fighter) Vs. Yann Martelli (Team Beyon), Victoire de Lisboa par soumission (étranglement arrière) Round 1

-66 Kg : Jean Do-Duc (Sambo st Pierre) Vs. Dimitry Soliemeis (Boxing Squad), victoire de Do-Duc par soumission (clef de talon) Round 1

– 68 Kg (catchweight) Mehdi Dakaev (Boxing Squad) Vs. Pablo villaseca (Chili), Victoire de Dakaev à la décision unaninme

#GladiateursàGenerac

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>