UFC 218 – Ngannou Vs. Overeem : pour finir l’année en beauté…

Dans l’article que nous avions consacré au combat Ngannou Vs. Dos Santos en juillet dernier, nous nous interrogions sur l’enjeu de ce combat. La théorie la plus probable était qu’il s’agissait d’une demi-finale mondiale, qui permettrait au vainqueur de combattre pour le titre heavyweight de l’UFC. Mais le 18 aout la nouvelle tombait par le biais d’un communiqué de presse, le brésilien était interdit de combat car il était suspecté d’avoir violé le protocole anti-dopage en vigueur au sein de la Big League. Privé de combat à deux semaines de l’échéance, Francis Ngannou (10-1-0 / MMA Factory) avouait être « très en colère », mais se retrouvait à devoir patienter l’annonce du nom de son prochain adversaire. Le géant franco-camér’ aura dû prendre son mal en patience cinq semaines durant, avant que l’UFC ne lui octroie une nouvelle échéance. Le 28 septembre la nouvelle est donc tombée, Dana White et Mick Maynard (le match-maker de l’organisation) ont décidé de lui opposer le numéro un du ranking poids-lourd (derrière le champion Stipe Miocic), Alistair Overeem (43-15-0-1 / Jackson Wink MMA). Si beaucoup de fans, mais aussi de spécialistes, ne voient aujourd’hui en ‘The Reem’ qu’un menton de verre, le néerlandais a prouvé que son transfert au sein de l’écurie Jackson Wink lui a fait le plus grand bien ! Depuis qu’il s’y est établi en avril 2014, l’ex champion du Dream, du StrikeForce et du K-1 GP a remporté six victoires et n’a concédé que deux petites défaites. Certains pointent du doigt le fait qu’Overeem est devenu un combattant (trop) tactique qui fuit parfois les échanges, il rétorque que seul le résultat compte… De ce point du vue, difficile de lui donner tort ! En trois ans, ‘The Reem’ a balayé la moitié des grands noms de la division heavyweight : Andrei Arlovski, Junior Dos Santos, Mark Hunt, Roy Nelson, Stefan Struve et Fabricio Werdum. Francis Ngannou devra donc se méfier de la capacité du duo d’entraineur d’Albuquerque à préparer tactiquement leur fighter. Francis arrivera toutefois dans la cage avec une certitude, il est capable de battre des combattants du Team, puisqu’il a obtenu ses deux dernières victoires contre deux de ses membres, Anthony Hamilton et Andrei Arlovski. Espérons qu’il valide l’adage « jamais deux sans trois » le 2 décembre, car ce n’est qu’à ce prix que Francis pourra valider son billet pour le title-shot…

#PlusQuUneMarche

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>