European BeatDown 2 – Fight card : Asmaoui, Cissé, Domergue, De Paepe, Joannes, Seghir… La carte continue à se dessiner

Point fightcard de l’European BeatDown, acte 3. Depuis le 17 mai dernier et l’annonce, sur votre site préféré, du retour de l’EBD le 14 octobre prochain, nous vous faisons régulièrement des points intermédiaires sur l’événement. Il y a un mois, le 26 juin, nous faisions notre dernier éclairage en date sur la carte de l’événement. A ce moment-là 13 fighters (Sameer Alakozay, Sofian Bouafia, Abdel Rahmane Driai, Alain Hermès, Christos Nicolaou, Sofiane Oudina, Salahdine Parnasse, Lucrezia Ria, Clara Ricignuolo, Lamine Talbi, Mark Tanios, Duane Van-Helvoirt) étaient déjà matchés sur la carte. Un mois plus tard, six combattants ont été ajouté au casting. LA grosse nouvelle, c’est la présence de Zoumana Cissé (12-2-0/ Atch Academy). Le poids lourds albertivillarien se voit offrir une chance de titre à l’EBD, lui qui détient déjà la ceinture heavyweight du 100% Fight. Il affrontera le libanais Mark Tanios (8-2-0 / Tristar Gym Lebanon) qui s’était imposé lors de la première édition de l’European BeatDown contre Dritan Barjamaj. Pour Cissé il s’agira d’un retour aux affaires, lui qui n’est plus apparu sur un ring ou dans une cage depuis mai 2016. Contre Tanios l’enjeu sera grand pour un come-back, mais le KO power n’est pas une chose qui se perd, aussi longue soit l’absence…

Trois autres français ajoutés à la carte

Les combattants tricolores étaient déjà très présents sur la fightcard… et bien Sébastien Laurent (le matchmakers de l’organisation) a EBD-2_Valérie-Domergue_MMA4Fightcontinué à puiser dans le vivier hexagonal pour monter les affiches de la soirée. Honneur aux dames, avec Valérie Domergue (3-3-0 / FFA). La spécialiste du Sanda et du K1 avait connu des débuts difficiles en MMA (trois défaites concédées lors de ses quatre premières sorties pros), mais cette année semble marqué un tournant, puisque la (désormais) sociétaire de la Free Fight Academy reste sur deux succès probants au GFA et sur la Corsican Fight Night. Elle essaiera donc de clôturer son année fight avec un hat trick. Deuxième français ajouté sur la carte, le featherweight nordiste, Walid Seghir (4-2-0), qui se produira, pour une fois, près de chez lui. Depuis le début de sa carrière Seghir se l’est en effet joué globe-trotter du fight. Allemagne, Finlande, Estonie, Dubaï et Russie, autant de pays qu’il a pu checker sur sa feuille de route. Il appréciera donc forcément de combattre si près de son camp de base et d’entendre ses supporters sa casser la voix pour l’encourager une fois rentré dans la cage de l’arena de Mons. Dernier français concerné (pour le moment), Nicolas Joannes (17-12-0 / Team Pythagore). A l’occasion de cette sortie le featherweight en activité le plus expérimenté du MMA français (avec Johnny Frachey) fera sa trentième apparition professionnelle ! Comme Domergue, s’il s’impose Joannes enchainera avec une troisième victoire cette année.

La Belgique autre nation (logiquement) à l’honneur

Ce n’est pas une surprise, le promoteur-fighter Mike Wiatko et son équipe font la part belle aux combattants du plat pays. Au moment de notre dernier article Lamine Talbi étaient le seul belge confirmé pour l’événement du 14 octobre. EBD-2_Ayton-De-Paepe_MMA4FightL’organisation en a ajouté trois. Mustafa Asmaoui (1-3-0 / Team Shaolin) n’est pas un inconnu des habitués de MMA4Fight. Nous suivons son parcours depuis sa première incursion au Belgium BeatDown et ne l’avons jamais perdu de vu depuis. A 39 ans cet expert du pied-poing prolonge le plaisir dans une discipline qu’il a connu sur le tard. Tout le contraire du jeune Ayton De Paepe (7-0-0 / Perfect Team MMA). 23 ans (il est né en 1994), invaincu après sept apparitions dans la cage, le jeune partenaire de Cindy Dandois, apparait comme une des plus belles promesses du MMA belge. Pour sa première sortie pour dans la cage d’une « grande organisation », chez lui en Belgique, le jeune homme aura une petite pression qui pèsera sur ses épaules. Un mal nécessaire quand, comme De Paepe, on entend viser le top. Le dernier de cette liste de fighters belges (qui pourrait encore s’allonger dans les semaines à venir) est Patrice Wageman (3-3-0 / Team Unbreakable). En 2012, après cinq combats professionnels, Wageman disparaissait des radars et ce n’est qu’en début d’année qu’il est réapparu à l’occasion du 360 Promotion, Volition edition. Belges, français, mais aussi suisse, grec, libanais, afghan,  cette carte de l’EBD est définitivement l’une des plus internationale de l’année du MMA francophone ! Mise à jour de la carte à venir prochainement sur votre site préféré…

#Update

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>