Cage Warriors 80 – bilan : Trois victoires, une ceinture et une seule petite défaite pour le clan français

Quelle soirée pour les français du Cage Warriors 80 ! Quatre de nos compatriotes – Karl Amoussou (24-7-2 / MMA Factory), Anthony Dizy (9-2-0 / MMA Factory), Fabien Gallinaro (2-5-0 / Team FKA) et Djati Melan (5-0-0 / Kongo Smashin Club) – y étaient engagés et trois victoires ont été finalement validées.  Un tel bilan a rarement été établi par des combattants français lors d’une soirée siglée CWFC, il convient donc de féliciter nos athlètes. Le premier à faire son entrée dans la cage était le seul marseillais du casting, Fabien Gallinaro. Il affrontait Aiden Lee (3-1-0 / Fearless MMA), qui restait sur une défaite contre Konmon Deh lors de son seul combat (pro ou
amateur) contre un français. Il a (malheureusement) rétabli la blance contre Gallinaro en s’imposant sur une clé de cheville. C’est pourtant le Cage-Warriors80_Victoire-Melansudiste qui avait amené au sol l’anglais sur un take down bien senti, mais ce dernier parvenait à se remettre dans le combat directement et le finissait sur la clé. Matché de dernière minute sur la carte, Fabien Gallinaro ne sera pas parvenu à réaliser ce que l’autre appelé  français en short notice a fait. Avec une préparation minimale, Djati Melan est parvenu à s’imposer pour sa première au Cage Warriors, qui plus est contre un homme qui combattait devant son public. Ne vous fiez pas au patronyme d’Arvydas Juska, l’homme vient de Lituanie, mais c’est à la MMA Clinic de Londres que ce spécialiste du muay thaï s’entraîne. Malgré le soutien appuyé de ses supporters, Juska n’aura rien pu faire à partir du moment où Melan l’avait emmené au sol et « pris la mont' ». Patiemment le jeune sociétaire du Kongo Smashin Club aura taffé afin de forcer Marc Goddard à stopper le combat. Après cinq sorties professionnelles Melan donc invaincu et au vu de ce qu’il a montré hier contre Juska, le Cage Warriors pourrait être tenté de le réinviter prochainement à combattre sur l’une de ses cartes.

Une victoire de prestige et une ceinture pour la MMA Factory

Après sa défaite contre le brésilien Joao Luiz Nogueira, Anthony Dizy s’était bien repris en remportant une victoire de prestige contre l’ex champion lightweight du Cage Warriors, le suisse Ivan Musardo. Hier il a confirmé contre Martin-Stapleton (18-5-0 / SBG Manchester), le champion du CW-80_Victoire-Stapleton_Dolly-ClewBAMMA (l’autre organisation britannique qui compte dans le paysage européen) que ce deuxième revers en carrière était bien oublié. Face au vétéran du Bellator, Dizy a maîtrisé parfaitement son sujet, s’imposant dans chacun des rounds sur les fueilles des trois juges (la seule victoire à la décision pour un français). Le lutteur rémois n’aura pas le temps de se délecter de cette victoire, puisqu’un nouveau combat l’attend dans trois semaines. Le 11 mars prochain il sera en Allemagne pour affronter David Zawada (13-3-0 / UFD Gym) sur la carte du Superior FC 16. Karl Amoussou lui n’a pas encore annoncé son prochain fight, il aurait donc tort de ne pas célébrer dignement son nouveau statut. En s’imposant hier contre Matt Inman (19-9-0 / SBG Mainline), Karl est devenu le champion welter de l’organisation. Comme lors de six de ses sept derniers combats, il n’aura eu besoin que d’un petit round pour s’imposer. C’est sur un superbe enchaînement gauche-droite qu’il envoyait Inman au tapis, avant de sceller le sort du combat grâce à son ground and pound. Avec ce nouveau statut de champion du CWFC et ses sept victoires d’affilées, rien ne semble plus faire obstacle à l’intégration de Karl au roster welterweight de l’UFC. Et comme nous en avons assez de finir nos articles le concernant de la sorte, il serait temps que Monsieur White se décide… :p

#GoodJob

Yassin Hammachi de MMA4Fight 

All photos copyright Cage Warrior/ Dolly Clew www.dollyclew.com

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>