Contenders Norwich 17 – Edmund Vs Radcliffe : nouvelle « affaire » pour le Kongo Smashin Club

Le Kongo Smashin Club va-t-il annoncer dans les prochains jours qu’il n’envoie plus ses combattants se produire en Angleterre ? Au vu des deux dernières expériences du Team au Pays de sa Majesté la Reine Elisabeth II, ce ne serait pas si étonnant. La première affaire concernait le combat de Bakary El Anwar (5-5-0-1 / Kongo Smashin Club), contre Andrew Clamp (8-1-0-1 / Blackedge MMA). La polémique était née après que la victoire ait été donnée à Clamp, alors que l’anglais, sonné sous les coups de Bakary, avait initialement été arrêté par l’arbitre. Après une grosse « campagne » de contestation sur les réseaux sociaux et auprès de la commission, le clan français obtenait la requalification du résultat en ‘no-contest’. C’est, une nouvelle fois, dans cette bataille que s’est lancé Aly Yague, l’entraîneur du team francilien, après le combat de ce week-end entre son protégé Wilfried Edmund (6-3-0 / Kongo Smashin Club) et l’anglais Jason Radcliffe (11-2-0 / Tiger Muay Thaï). Cette fois-ci, c’est l’organisation Contenders Norwich qui s’est fendu d’une petite « filouterie » en règle (ou avec la règle initiale).

Du jamais vu !

Les deux hommes devaient s’affronter au meilleur des trois rounds pour la ceinture middlweight de la promotion. Edmund avait accepté ce premier combat chez les moyens à trois semaines du show, parce qu’il se tenait justement en trois reprises. Il contenders-17_victoire-radcliffe-edmund_mma4fightnous confiait d’ailleurs que jamais il n’aurait accepté cette opportunité en short notice, si les deux promoteurs, Steve et Clare Newman, lui avaient proposé le combat en cinq reprises. Il faut dire qu’en plus du temps minimal de prépa’ dont il disposait, Edmund devait perdre 10 kilos. Malgré ces facteurs et son statut de challenger, il entrait dans la cage et faisait le taf. Il prenait le gain des premières et troisième reprises, ce qui devait lui permettre de remporter la timbale. Mais à la surprise générale (et lorsque nous disons générale, nous incluons également le coin de Radcliffe, qui avait aussi préparé le combat dans le cadre de ces trois rounds), l’arbitre rappelait les combattants pour une quatrième reprise, expliquant que le combat se tenait en cinq reprises. Le Kongo Smashin Club, Edmund en tête, refusait de sa plier à ce changement de dernière minute. Le corps arbitral décrétait alors que le français était KO technique, au vu de sa volonté de se « retirer »…. Surnaturel !!! Depuis l’organisation anglaise n’a pas bougé et requalifié le résultat… Le combat continue donc au de la cage !
#Vol
Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>