UFC Fight Night 93 – Interview Taylor Lapilus : « je suis concentré sur Leandro, pour la suite, on verra ce que l’avenir nous réserve »

Le dernier combat de Taylor Lapilus (10-2-0 / MMA Factory) dans l’octogone remonte au 21 novembre dernier. Ce soir là il subissait la première défaite de sa carrière à l’UFC. Le début d’une période pas forcément vertueuse pour lui, puisqu’il contractait ensuite des blessures qui le tenaient éloigné de la compétition. Mais ce soir, c’est le retour aux affaires pour le cadet des Lapilus Brother. Pour l’occasion Joe Silva a choisi de lui mettre un adversaire chevronné dans les pattes, le brésilien Leandro Issa (13-5-0 / MMA Factory). Avant d’affronter ce spécialiste du sol, Taylor a accepté de se prêter au jeu des questions/ réponses. Et nous avons pu constater que c’est un athlète sûr de ces forces qui avançait vers cette échéance clé dans sa vie de fighter UFC.

MMMA4Fight : Taylor on ne t’a pas vu dans l’octogone depuis un près d’un an. Que s’est-il passé ?

Taylor Lapilus : Salut Yas. Effectivement j’ai été absent pendant un moment. Cette absence était due aux blessures entre autres choses. Il me fallait donc un peu de temps pour revenir en forme.

Que retiens tu de ta première défaite contre Erik Perez dans l’octogone (combat qu’il perdait à la décision le 21 novembre dernier) ?

MMA-Factory_Lopez-LapilusT.L. : Ce que je retiens de cette première défaite à l’UFC, c’est que l’obtention d’une victoire se joue  parfois sur de petits détails. C’est justement sur ça que s’est joué le gain du combat contre le mexicain. J’ajoute que je retiens  aussi le fait que combattre diminué comporte des risques. Ce jour là j’ai compris que cette prise de risques n’était pas toujours payante.

Il s’agissait de ton premier combat hors d’Europe, qui plus est chez ton adversaire. Avais-tu ressenti une pression particulière liée à l’environnement ?

T.L. : Autant le dire, l’atmosphère était très hostile. Cependant, je n’ai pas ressenti de pression particulière vis a vis de cette accueil et de l’ambiance. Nous nous étions préparé avec mon coach, Fernand Lopez. Du coup pas de mauvaise surprise, arrivé là-bas l’ambiance était exactement comme on l’avait prédit.

Ton prochain combat aura lieu le 3 septembre. Comment s’est déroulé la prépa’ ?

mma-factoryT.L. : Mon prochain combat aura lieu à Hambourg. On a fait du bon travail. J’ai été aidé par un grand nombre de partenaires de qualité au cours de cette prépa’, comme Nicolas Ott (NDLR : préparateur physique et combattant de la MMA Factory), qui sera présent dans mon coin, et Fabien Brochetelle (NDLR : spécialiste du grappling et de la Luta Livre). Nous avons beaucoup bossé sous la direction de Lopez et je pense que nous sommes pas très loin de la vérité.

Que sais-tu et que penses-tu de ton prochain adversaire le brésilien Leandro Issa ?

T.L. : La première chose, que je dirais sur Leandro est qu’il est très physique et complet. J’insiste sur ce point, car on pourrait avoir l’impression qu’il n’a pas de boxe, mais il en maitrise suffisamment ce secteur pour être gênant en stand-up. Ensuite, je pense qu’on le sait tous, son arme première est le sol.

Sans nous révéler ton game plan, essaieras-tu d’éviter le sol contre ce spécialiste de la soumission ?

T.L. : Bien sur dans ma stratégie de combat éviter le sol sera une chose relativement importante. Mais puisque je ne révélerais pas tout dans cette interview, j’ajouterai simplement que le game plan n’est pas construit sur cette seule donnée…

Parlons de ta situation à l’UFC. Il te reste un combat dans ton contrat avec l’organisation, comment vois-tu ton avenir au sein de la « Big League » ?

T.L. : Ce combat est effectivement le dernier de mon premier contrat. Pour le moment je ne pense pas vraiment a l’après, je suis concentré sur Leandro et uniquement sur ce combat. Pour la suite des événements, on verra bien ce que l’avenir nous réserve…

Que penses-tu du parcours à l’UFC de Francis Ngannou, ton partenaire d’entrainement à la MMA Factory ?

T.L. : Francis a très bien démarré c’est sûr. Il a des qualités indéniables, tous les observateurs ont pu le voir. Le MMA est un sport de fond et je pense que c’est grâce à ces qualités que les succès de Francis vont durer dans le temps.

Ton frère Damien reste sur une très belle série de trois victoires (en quatre combats). Vous discutez parfois de l’éventualité de vous retrouver tous les deux en contrat avec l’UFC ?

T.L. : Oui bien sur voir mon frère arriver a l’UFC est une chose dont on a envie tous les deux. La meilleure manière d’y parvenir et de bosser pour et c’est ce que nous faisons. Pour le moment Damien attend son heure, mais je peux te dire que quand elle viendra il sera plus impressionnant que j’ai pu l’être lors de me débuts dans l’octogone.

Comme le veut la tradition sur MMA4Fight, je te laisse conclure cet entretien.

mma-Factory-ParisTout d’abord, merci à toi Yas pour cette interview. J’apprécie ce que tu fais pour nous et le pour le MMA dans sa globalité. Je tiens a remercier mon partenaire Doomey Sport, ainsi que Reebok qui me font confiance. Je n’oublie pas tous les fans qui m’encouragent. Enfin, j’en place une pour toute mon équipe, la MMA Factory : Piko, Karl, Tahar, Chabane, Nico, Arnold, Micka… Ils sont si nombreux que je ne pourrais pas tous les citer. Merci les gars !

#IamWithTaylor
Propos recueillis par Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>