Innterview – Arnaud Lepont : One FC, Latoel, UFC Gym, tour d’horizon des sujets chauds de « The Game »

Sa défaite au One FC 31 contre Vincent Latoel, la remise de sa ceinture noire de JJB, la prise en main des franchises UFC Gym pour toute l’Asie… Arnaud Lepont (11-5-0) avait mille sujets sur lesquels prendre la parole en ce moment. Il voulait aussi revenir sur l’évènement le plus marquant de sa vie lors des dernières semaines, la gestion de son cas par l’équipe médicale du One, suite à son KO. Nous avons donc pris le temps de débriefer tous ces sujets avec « The Game’. Et une bonne nouvelle est ressortie durant cette entrevue. Que ses supporters se rassurent, même s’il a envisagé un temps la retraite, cette option est désormais totalement écartée de son esprit !

MMA4Fight : Salut Arnaud. Les dernières images qu’on a vu de toi, tu étais en ‘sale état’ , ça va mieux aujourd’hui ?
Arnaud Lepont : Bonjour Yas et bonjour à tous les fans Français. Je vais beaucoup mieux aujourd’hui merci. J’ai subi une reconstruction complète de mon nez il y a trois semaines. La convalescence se passe plutôt bien. La douleur est encore présente et je suis frustré de ne pas pouvoir boxer ou m’entraîner en JJB. J’ai un volume impressionnant de médicaments à prendre. Mais je suis vivant et à l’image du phénix, je renais doucement de mes cendres. J’ai eu la chance d’accueillir mon professeur de jui-jitsu, Gael Coadic la semaine passée. Cela m’a vraiment fait du bien de voir un ami, une personne qui m’inspire. Il m’a remis ma ceinture noire, après des années d’apprentissage et de travail acharné. C’était une grande fierté et un authentique moment de bonheur !

Peux-tu revenir sur ton expérience malheureuse suite à ton combat contre Latoel ?
A. L. : Le combat se passait plutôt bien dans le premier round. J’ai pris un méchant crochet du gauche qui m’a ouvert l’arcade One-FC-31_Lepont-Latoel_MMA4Fightmais je suis resté très concentré sur le game plan. A la fin du round, j’ai été très surpris que l’arbitre n’arrête pas le combat sur mon ground and pound, puisque Vincent ne se défendait pas. En tout cas, ce qui est certain c’est que mon nez cassé ne m’a pas permis de récupérer lors de l’entre deux round… De plus les docteurs m’étouffaient. Je suis partie dans le second round le souffle court et Vincent a fait mouche sur une erreur de ma part. Mon septum (os du nez) est partie en poussière et je me suis retrouvé sur les fesses. Vincent n’est pas très puissant physiquement, mais il frappe extrêmement fort. C’était un facteur que je n’avais pas pris en compte. Rien a redire, il était plus fort ce soir là. Maintenant il faut analyser et trouver ce qui manque a mon jeu. Je pense cela vient du fait que je n’ai pas de coach. Je pense changer cela dans le futur…

La suite de cet événement c’est ton « tour du monde des sites internet spécialisés », sur lesquels tu as expliqué « la déficience des soins d’après combat » prodigués par l’équipe médicale du One. Peux-tu nous éclairer ce que tu voulais dire ?
Apres le combat, je me suis évanouie dans le couloir qui mène au vestiaire, tête la première. Le docteur de OneC m’a «proposé» d’aller a l’hôpital. Je me suis retrouve dans un centre hospitalier public en Indonésie, ne parlant pas la langue, avec juste un interprète que le One essayait par tout les moyens de faire revenir au Stade… Personne du staff du One FC n’est venu m’apporter son soutien. Tout le monde a quitté le pays, pour rentrer à Singapour et le docteur officiel de l’organisation n’est jamais venu me rendre visite a l’hosto (chose qu’il avait pourtant promis de faire). J’ai attendu presque 14 heures pour effectuer un scan de mon cerveau… Sachant qu’après un KO et une perte de connaissance, c’est la première démarche médicale à effectuer. Je remercie Dieu que mon cerveau n’ait pas été touche sinon je ne serai pas la pour en parler. Matt Hume (NDLR : Vice président opérationnel du One FC) a mis quatre jours avant de m’envoyer un Email… Je fais cours car j’ai tellement parler de cette histoire. Mais j’ai vraiment été surpris que le One traite ses athlètes de cette façon et préfère adopter la stratégie de l’Autruche, plutôt que de reconnaître une erreur de protocole dans leur système de soins.

Tu avais alors laissé entendre que ce fight contre Latoel pouvait être ton dernier combat. As-tu reconsidéré cette idée ?
J’y avais pensé, car j’étais persuadé de ma victoire. Je veux partir sur une note positive. C’était mon dernier combat avec One FC, je ne souhaite plus combattre dans une organisation qui porte un masque et prétend se soucier de ses athlètes, sans le faire réellement. Quand ils annoncent qu’ils ont un Milliard de spectateurs, tu comprends déjà qu’ils ne sont pas avare de mensonges pour booster la côte de leur promotion. Mais je ne raccroche pas les gants, je veux encore combattre. C’est dans mes veines. Un combat en France j’espère et peut-être sous la bannière d’une organisation
US, comme le WSOF par exemple.

Rayon bonne nouvelle, on a appris que ton gym devenait propriétaire de la franchise UFC Gym en Asie, comment se sont fait les contacts ?
UFC-Gym-VietnamLOL. Yas, c’est un moment magique pour moi. California Fitness et Yoga Centers (CFYC) sont devenud les proprietaires de la franchise UFC Gym pour l’Asie. Je suis devenu le Responsable de la Programmation pour la marque UFC Gym en Asie et cela est l’aboutissement de longues années de travail. Je pense être le premier français a travailler a plein temps pour la marque UFC Gym. Ma fonction principale est de choisir les instructeurs et veiller a ce que la méthodologie d’entraînement soit respectée. Nous ouvrons plusieurs salles au Vietnam dans un premier temps. Ensuite nous allons commencer a nous implanter un peu partout en Asie. Je souhaite créer une ambiance familliale et faire du Vietnam une nouvelle destination sportive.

Merci pour le temps que tu nous a accordé, on espère te revoir bientôt dans la cage…

#entredéception&ambition
Propos recueillis par Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>