Arnaud Lepont revient sur son entrée au One FC et évoque la suite…

Si vous êtes un fidèle lecteur de MMA4Fight, l’info n’a pas pu vous échapper, samedi dernier Arnaud Lepont faisait ses premiers pas au One FC. Une organisation qui a un pris un peu plus de poids depuis la « fermeture définitive » du Dream. Une organisation que certains n’hésitent pas à désigner désormais comme l’UFC asiatique. Alors il eut été légitime que le français ressente un « chouya » plus de pression qu’à l’accoutumée au moment de rentrer dans la cage face à Brian Choi. Mais lorsqu’on l’interroge sur le sujet The Game réfute ce regain de pression : « je m’entraine tous les jours avec certains des meilleurs combattants d’Asie et « la pression » je l’ai tous les jours à l’entrainement. Entrer dans la cage, c’est ma récompense. Mon moment de bonheur a moi, c’est pourquoi je rentre avec le sourire. Avouons quand même que c’est juste une sensation énorme que de rentrer devant 8000 personnes et d’entendre Lenne crier votre nom au micro. J’avais l’impression d’être au Pride ».

La comparaison est lâchée, inexorable lorsqu’il s’agit d’une organisation asiatique qui nourrit de grosses ambitions. Mais malgré l’enjeu et la tension qui régnait avant combat et la véritable guerilla que se sont livrés Lepont et Choi, les deux hommes ont multipliés les signes de respect l’un envers l’autre. Alors que certains fighters refusent même de se toucher les gants en début de première reprise, les deux lascars ont poussé le respect jusqu’à échanger de franches accolades au début des deux deuxième  et troisième rounds. Lepont l’explique ainsi : « Quand on vient de se foutre sur la tronche comme des malades pendant 5 minutes et qu’au second round, ton adversaire veut encore toucher tes gants, tu comprends que le gars en face n’a aucune animosité envers toi. Choi est un pro il fait juste son boulot ». Mais respect ou non, le français avait également un taf à faire, remporter ce combat. Et lorsqu’il évoque cette victoire il ne boude pas son plaisir, même si son objectif initial était de passer le KO.

Une victoire qui a permis à l’expat’ français le plus célèbre du circuit asiatique de recevoir juste après combat une proposition de Victor Cui, le CEO du One FC, pour le prochain événement siglé One FC qui aura lieu le 31 aout prochain à Manille, aux Philippines. Une échéance jugée trop proche par les entraineurs de Lepont. Et si sa victoire a visiblement éveillé l’intérêt d’autres organisations, des propositions que le français étudiera, son contrat actuel le ravi au possible. « Le niveau de professionnalisme, l’encadrement, l’organisation… tout était juste parfait ! J’ai eu une vision de ce que David Baron et mon pote Samy Schiavo ont ressentis lors de leur passage à l’UFC. Tu fais partie d’un truc énorme. Les fans qui te reconnaissent, qui te sollicitent pour dédicaces…franchement tu te sens aimé et respecté pour le boulot que tu fais… Et ça, ça fait vraiment du bien ». Des preuves de respect qui ont le don de toucher un français qui dit ne jamais avoir senti autant de respect du public français qui l’a (par exemple) souvent taillé sur les forums.

Mais c’est dans la confrontation et les difficultés que l’homme dit avoir grandi. Avoir été pris pour « un petit con prétentieux » l’a poussé à murir. Aujourd’hui lorsqu’il « rentre dans la cage [il le fait] pour l’avenir de [son] fils, pour lui payer des études et une vie meilleure » Lepont n’oublie pas de remercier les personnes qui n’ont cessé de croire en lui à l’image de  Christophe Gauthierot. Autre proche de l’homme à la crête, Anthony Réa. Un Réa qu’il veut retrouver en septembre pour l’ouverture du tournoi des 93 kil’ de l’organisation thaï. Et si septembre c’est loin dans la tête de tous ceux qui s’apprêtent à s’accorder des vacances après une année chargée, pour Lepont septembre c’est demain. Aaprès s’être accordé « 24 heures de repos salvateur et quelques bouteilles de vin » il  est déjà de retour au charbon. Les seuls « vacances » qu’il s’accordera seront les 10 jours qu’il prendra pour rencontrer l’équipe du Dare FC et régler les dernières modalités pour la venue d’Anthony Rea. Une vie dédiée au MMA et une formule qui lui réussit depuis son retour aux affaires en 2011. Pourvu que ça dure !

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>