Invicta FC 1 : Coenen VS Ruyssen : Une défaite et pas de ceinture pour la française : (

C’était le combat des extrêmes, celui de la jeunesse de Romy Ruyssen (22 printemps et « seulement » 6 combats en MMA) face à l’expérience de Marloes Coenen (31 berges et 25 combats en carrière), mais aussi celui de la « petite » team française qui avec ses moyens fait face à la machine de guerre hollandaise, Golden Glory. Mais qui dit choc des extrêmes, ne dit pas forcément guerre perdue d’avance. C’est ce que nous a prouvé hier la figure de proue de la Team GSDI et du MMA féminin français. Déterminée comme jamais à saisir crânement la chance que lui offre l’Invicta FC de pratiquer sa passion aux États-Unis après, après avoir vu le train StrikeForce passer sans trop comprendre pourquoi…

Alors la française a tenté, provoqué afin de ne rien regretter. Évidemment des regrets il y en aura après cette défaite par décision unanime des juges (30/26 ; 30/26 ;30/26). Mais ce combat nous aura offert une nouvelle preuve que Ruyssen est très proche des toutes meilleures. On a pu voir une Romy était très à l’aise avec sa boxe pied poing (qu’elle a pu taffer chez « Jean-Yves Thériault, 22 fois champion du monde de kick », cf. l’article : Invicta FC – Ruyssen VS Coenen : le coach de la championne évoque « l’opportunité de sa vie ») ne se laissant pas cadrer par une Coenen qui passait en marche en mode marche avant après la (courte) période d’observation dans le premier round. L’élève de Christophe Tétard s’est même offert quelques gourmandises comme un spinning back fist dans le premier round et un superman punch dans le deuxième. Toutefois si ces gestes fournissent la preuve que Ruyssen était en confiance dans ce combat, ils mettent en lumière une autre vérité de ce fight. Et celle-ci n’est pas à l’avantage de la française, le combat s’est fait en grande partie debout !

Et ce fut certainement la plus grosse victoire de la batave, annihiler totalement les opportunités de Ruyssen de tenter de la soumettre. Certes Coenen est aussi une grosse experte du sol, mais son stand up est certainement un cran au dessus de celui de notre compatriote. Le game plan était donc de maintenir la française hors de sa zone de « confort » et Coenen l’a parfaitement fait ! Évidemment à chaud la déception de la sociétaire de la team GSDI était palpable et on ne saurait lui en vouloir. En compétitrice qu’elle est, Ruyssen avait un objectif unique, prendre sa revanche sur la seule combattante qui lui avait fait gouter à la défaite. Et s’il est difficile de parler d’exploit dans la défaite, la française est tout de même l’une des rares à avoir disputé un combat dans son intégralité face à une Coenen qui à remporté 85% de ses victoires avant la limite. Autres raison de ne pas ruminer pour la française, son contrat de 3 combats avec l’Invicta lui assure de revenir combattre sur leur fightcard et (peut être) une nouvelle fois pour un titleshot… Insch’Aallah comme on dit chez moi ; )

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>