Invicta FC – Ruyssen VS Coenen : le coach de la championne évoque « l’opportunité de sa vie »

Dans une semaine Romy Ruyssen (5-1-0) fera face au plus grand défi de sa carrière en MMA. La toute jeune organisation ricaine Invicta FC, qui fait la part belle aux fighteuses, lui offre son premier combat de MMA aux États-Unis et… le tout en qualité de main eventer ! Mais malgré cette échéance sans précédent pour une combattante française, peu de média ont fait leurs choux gras autours de ce fight. C’est ce que regrette d’ailleurs son entraineur Christophe Tetard lorsqu’il nous confie qu’ « en Europe très peu de personne lui ont donné sa chance ». Le coach de la team GSDI, où Romy s’entraine depuis toujours, ajoute que « même le jour où elle gagne son ticket pour aller combattre au StrikeForce en battant Sheila Gaff, l’engagement n’a pas été respecté. On voit le classement MMA féminin dans une revue spécialisé sur le fight où Romy n’apparait même pas ».

Bref, malgré ses excellents résultats depuis ses débuts victorieux face à Nadia Van Der Wel, la française souffre du manque de considération pour le MMA féminin dans l’hexagone. Alors ce combat revanche face à Marloes Coenen à l’Invicta, Tétard n’hésite à le désigner comme « l’opportunité de sa vie ». Un contrat de trois combats offert par Janet Martin dès l’annonce de la création de la promotion, c’est la preuve qu’au pays des Miesha Tate et Ronda Rousey, on ne tortille pas 20 piges lorsqu’il agit de reconnaitre le talent de la multiple championne de France de grappling. Ayant conscience qu’une telle chance ne se brade pas, le team GSDI a fait en sorte de mettre sa championne dans les meilleures condi’ pour aborder le combat.

Comme elle le soulignait dans les colonnes de Fightsport, afin de parfaire sa prépa’ en pieds poings elle est parti au Canada chez « Jean-Yves Thériault, 22 fois champion du monde de kick ». Cet échange s’est fait naturellement puisque Christophe Tétard se rend fréquemment dans ce même pays pour intervenir dans « plusieurs club comme prof de JJB et de grappling » et que Thériault est une connaissance de longue date. Si Romy a pu « améliorer son stricking avec un des plus grand champion », son arme principale reste le sol. Véritable marque de fabrique de la team GSDI et univers dans lequel elle brille par sa régularité. Et pour l’entraineur la « défaite » de son élève en finale du championnat de France de grappling ne doit en rien entamé sa confiance pour ce rendez-vous « cain-ri ». L’homme est un adepte de la maxime « ce qui ne tu pas te rends plus fort », nécessaire dans les sports de combats… Espérons que le 28 avril, Romy entrera plus forte que jamais dans la cage, histoire d’effacer la déception de la seule défaite de sa carrière en MMA.  Ce qui est certain c’est que l’adversaire de Coenen sera une tout autre fighteuse que la jeune Ruyssen de 2009…

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>