Cage Warrior Fight Night 4 – Victoire de Barnaoui : futur champion et ambassadeur du MMA français ?

La France, peu à peu dans notre pays le grand public apprend à qu’une discipline pour le moins « chelou » existe, le MMA. Dans celle-ci des hommes (parfois mêmes des femmes) entre dans une cage ou sur un ring et dispose d’un arsenal hyper complet de faire plier l’échine à l’adversaire. C’est « grosso-merdo » en ces termes qu’une chaine de TV généraliste fera le choix de dépeindre le MMA, en évoquant parfois une violence supposée. Souvent pour appuyer le propos, la dite chaine se « paye » les services d’un consultant de luxe pour le reportage. Son profil est inexorablement le même, un champion (Diabaté, Kongo en tête), ou un ex champion (dans ce rôle souvent Bertrand Amoussou) qui explique les fondamentaux.

Et si les chaines font appel à ces fighters c’est simplement parce qu’ils sont les ambassadeurs d’une discipline méconnues par le grand public. Les ambassadeurs, le mot est lâché telle une nécessité. C’est par le biais de grands champions que le MMA prend ra une place plus importante dans les médias. Alors nous autres : fighters, entraineurs, journalistes ou simple passionné, nous guettons particulièrement l’émergence de la relève. Et un blaze revient particulièrement sur toutes les lèvres, Mansour Barnaoui. C’est LA révélation de 2011 et surtout la plus grosse promesse que nous sommes la scène française.

Evidemment, au sein de la rédac’ de MMA4Fight nous étions tout particulièrement attentifs à sa première sortie en MMA ce week-end au Cage Warrior (jusqu’à présent le sociétaire de la team Magnum n’avait fait que des combats dans les règles du pancrace). Nous avions d’ailleurs accordé un sujet complet, sur ce que pouvait représenter ce combat face à Wheeler pour la suite de sa carrière dans l’article : Barnaoui VS Wheeler – Première en cage pour le français (cliquez sur le suivant pour le (re)parcourir : http://bit.ly/wUhSrJ ). Et le « djeun’z » a fait honneur à sa légende naissante puisqu’il a préservé son « clean sheet » (désormais 7-0-0 pour Barnaoui en carrière). C’est sur un étranglement arrière qu’il s’est imposé, néanmoins difficile de vous en dire plus sur sa perf’ puisqu’aucune image de cette victoire ne sont disponible au moment où j’écris ces lignes. Félicitations tout de même à celui qui un jour pourrait être le porte étendard de notre pratique en France et lui permettre de prendre une toute autre ampleur…

Yassin Hammachi de MMA4Fight

Leave a Comment

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>